Paris, Editions de Minuit, (15 septembre) 1960
1 vol. (194 x 141 mm) de 320 pp. Broché, étui-chemise (Buisson).
Edition originale. 
Un des 87 premiers exemplaires sur pur fil (n° 27). 
Envois signé : " Pour Monsieur Hubert Gros, Claude Simon ". 
Hubert Gros est cité dans le volume Claude Simon, une vie à écrire, lorsque sont évoqués les lettres qu'il a reçues, auxquelles il répondait toujours. Celle d'Hubert Gros, « ancien officier de l'armée française, combattant de la guerre d'Algérie » est citée, « émerveillé qu'il fut par la Route des Flandres [...] ma lecture de l'Acacia a également été pour moi un nouveau saisissement. La description de la campagne qui devient champ de mort, c'est l'image que je garde de la guerre fratricide d'Algérie » (lettre du 9 décembre 1993).
C'est après avoir rencontré Alain Robbe-Grillet en 1956 que l'auteur intègre le fameux cercle des écrivains du Nouveau Roman. La Route des Flandres consacrera Claude Simon à l'âge de quarante-sept ans et le Nobel de Littérature couronnera son oeuvre un quart de siècle plus tard. 
Ce roman restitue son expérience de la guerre 1939-1945 avec, en filigrane, le souvenir de son père, officier de l'armée coloniale française tombé à Verdun, dès les premiers combats en 1914. Simon n'y raconte pas la guerre tout entière, mais évoque les sensations dramatiques ou grotesques qui laissent les images mentales composer un jardin de mémoire chaotique et douloureux. Les événements sont présentés de façon à rendre la reconstitution laborieuse, au travers d'une multitude de voix narratives et de lieux : l'histoire est tout d'abord vécue, brute, puis recomposée ; la construction de l'histoire par le lecteur se fait en même temps que celle qui se fait dans l'esprit du personnage principal, la première n'étant pas imaginable sans la seconde : « J'ai essayé de donner une image de l'imbrication des souvenirs les uns dans les autres. On pourrait dire que le livre est construit comme le portrait d'une mémoire, avec ses circonvolutions, ses associations, ses retours sur elle-même » explique-t-il. Ce parallélisme de construction, semblable à « un trajet fait de boucles qui dessinent un trèfle » caractérise ses oeuvres.
Habile restauration en marge inférieure du premier plat de couverture.
28096
 

découvrez ces autres ouvrages

Back to Top