L'AURORE DES MAGICIENS - ET DU FANTASTIQUE -
 INTERPRÉTÉE PAR LOUISE BESCOND

Paris, Gallimard, (23 septembre) 1960
1 vol. (145 x 210 mm) de  512 p., [1] et 1 f. Veau estampé et teinté, semis de pointillés dorés passant sur le dos, contreplats en papier laqué et réhaussé d'or, gardes de chèvre velours bleu ciel, titre à la chinoise, tranches dorées sur témoins, couvertures et dos conservés, chemise et étui bordés (reliure signée de Louise Bescond, 2018).
Édition originale.
Un des 36 premiers exemplaires sur vélin pur fil (n° 29).
Cet ouvrage, récit « parfois légende et parfois exact », est consacré à « des domaines de la connaissance à peine explorés [...], aux frontières de la science et de la tradition » vient de la rencontre entre le journaliste et écrivain Louis Pauwels, et l'ingénieur chimiste Jacques Bergier.
Cinq années de recherches seront nécessaires, sur la base d'une volumineuse documentation, pour concevoir et mettre en forme le livre, un phénomène éditorial qui s'est vendu à un million d'exemplaires et qui remit au goût du jour le réalisme fantastique.
Son auteur y sera tellement identifié que Jacques Bergier apparaîtra huit ans plus tard sous le crayon d'Hergé dans Vol 714 pour Sydney, où Tintin se trouve confronté à des traces d'une civilisation très ancienne d'origine extra-terrestre. C'est l'un des rares personnages présents dans les albums de Tintin à prendre corps d'une manière aussi biographique. 
21094

découvrez ces autres ouvrages

Back to Top