Paris, Denys Thierry, Claude Barbin, Pierre Trabouillet, 1697
8 vol. (98 x 162 mm). Maroquin rouge, dos à cinq nerfs joliment ornés, triple filet doré en encadrement sur les plats, filet doré sur coupes, tranches dorées, dentelle intérieure, étui commun bordé (Chambolle-Duru).
Réimpression de la première édition collective complète (Paris, 1682) comprenant six œuvres en édition originale (Don Garcie de Navarre, L'Impromptu de Versailles, Don Juan ou le Festin de Pierre, Mélicerte, Les Amants magnifiques et La Comtesse d'Escarbagnas).
L'édition présentait alors, et pour la première fois, 30 figures gravées en taille-douce par Sauvé d'après P. Brissart : précieuses pour l'histoire du théâtre, des costumes, des arts décoratifs et de la mise en scène, Molière y est plusieurs fois représenté dans ses différents rôles.
La collection des Œuvres, posthume, fut composée sur ses manuscrits par les comédiens Vivot et Charles Varlet de La Grange, amis de Molière et anciens comédiens de l'Illustre théâtre, qui y introduisirent les jeux de scène. « Avec l'aide discrète d'Armande Béjart, veuve de Molière, La Grange assuma la survie de la troupe. Armande lui remit tous les manuscrits des pièces non publiées et, en collaboration avec Vivot, il transmit à la postérité tous les ouvrages du Maître disparu » (En français dans le texte, n° 119).
Élégant exemplaire d'une belle dimension de marges (hauteur : 163 mm), bien relié par Chambolle-Duru.

Il a appartenu à Jean Meyer, pensionnaire en 1937 de la Comédie-Française pendant vingt-deux ans. Son premier grand rôle sera celui d'Harpagon dans L'Avare ; et sa première mise en scène celle du Médecin malgré lui, dix-huit ans plus tard. Il jouera plus de deux cents rôles, dont plus de cinquante dans l'oeuvre de Molière, montera des pièces à la Comédie-Française et dans les théâtres successifs dont il aura la direction (Théâtre du Palais-Royal, Théâtre Michel puis le Théâtre des Célestins de Lyon), donnera une biographie de Molière en 1963 ainsi qu'une grande édition critique en onze volumes entre 1968 et 1972. Sa dernière pièce comme acteur à la Comédie-Française sera encore une pièce de Molière, L'École des femmes, tout comme sa dernière mise en scène, L'Ecole des maris.
Provenance somme toute idéale !
Dos légèrement passé, sinon bel exemplaire.
De la bibliothèque Jean Meyer (ex-libris et ex-libris manuscrit en tête du tome 1).
Guibert, II, pp. 651-658 – Lacroix, n° 287
26648
 

découvrez ces autres ouvrages

Back to Top