Paris, Plon, 1964
1 vol. (120 x 185 mm) de 279 p. et [3] f. Broché.
Édition originale.
Envoi signé
: « Pour M. Pierre Brochet, en bien cordial témoignage de sympathie, Fr. Mitterrand ».
Mitterrand dénonce dans son ouvrage l'utilisation de provocateurs, la multiplication des bavures et brutalités policières, les officines en tous genres (comme le SAC et les réseaux Foccart), les tribunaux d'exception (Haut Tribunal militaire, remplacé par une Cour militaire de justice puis par la Cour de sûreté de l'État, cette dernière ayant été supprimée dès l'été 1981 par la gauche), le mépris du Conseil constitutionnel et du Conseil d'État, le recours abusif au délit d'offense au chef de l'État, etc.
Le dédicataire commandait le centre de Secours des Pompiers volontaires de Château-Chinon, petite ville de la Nièvre où François Mitterrand exerça la fonction de Maire de 1959 à 1981. 
Pliures à la couverture.

The dedicatee commanded the fire brigade rescue of Château-Chinon, a small town in the Nièvre region where François Mitterrand served as mayor from 1959 to 1981. 
In his book, Mitterrand denounces the use of provocateurs, the multiplication of police brutality and blunders, all kinds of dispensaries (such as the SAC and the Foccart groups), exceptional courts (the High Military Tribunal, replaced by a Military Court of Justice and then by the State Security Court, the latter having been suppressed in the summer of 1981 by the Socialist), the contempt of the Constitutional Council and the Council of State, the abusive use of the crime of offending the Head of State, etc. He also denounces the use of the "police" as a means of provocation. 
Covers with folds on the cover. 
26282

découvrez ces autres ouvrages

Back to Top