Paris, Buchet/Chastel, (3 mai) 1961
1 vol. (140 x 190 mm) de 187 p. et [2] f. Broché, chemise et étui.
Édition originale de la traduction française (pas de grands papiers).
Jeune et brillant chimiste issu d’une famille juive de la moyenne bourgeoisie italienne, Primo Levi (1919-1987) rejoint la résistance à l’automne 1943 au sein d’un détachement de partisans dépourvu d’expérience et infiltré par un agent fasciste. Arrêté avec tout son groupe le 13 décembre, il est déporté en février 1944 en tant que juif à Auschwitz où il reste détenu jusqu’à la libération du camp nazi par les Soviétiques le 27 janvier 1945.
Moins d’un an plus tard, en décembre, il entreprend le récit de son année de captivité pour l’achever en janvier 1947. Publié à faible tirage en 1947 par Francesco De Silva, un éditeur indépendant de Turin, le texte ressort en 1958 chez Einaudi, qui l’avait refusé onze ans plus tôt. Cette deuxième édition fait sortir de la confidentialité le texte et ouvre la voie à sa diffusion internationale. Après les traductions allemande (1958) et anglaise (1959), une version française est donnée en 1961 sous le titre J’étais un homme par la jeune Michèle Causse (1936-2010), future militante lesbienne ; et ce n’est qu’en 1987, l’année même de la mort de Primo Levi (probablement par suicide) que les éditions Julliard rééditeront son texte sous le titre Si c’est un homme, plus fidèle au titre original Se questo è un uomo, que conservera la postérité.
Le récit de Primo Levi s’est imposé depuis comme l’un des témoignages fondamentaux sur la Shoah : un jalon essentiel, avec les oeuvres de David Rousset, Robert Antelme, Charlotte Delbo, Elie Wiesel, Jorge Semprun, dans la compréhension de ce que fit à l’être humain le système concentrationnaire et exterminateur nazi.
Très bel exemplaire broché, en parfaite condition.
 
envoyer
Merci pour votre message. Nous vous répondrons dans les meilleurs délais.

découvrez ces autres ouvrages

Back to Top