Paris, Gallimard, (6 février) 1986
1 vol. (140 x 205 mm) de 135 et [1] p. Broché, chemise et étui (signé Devauchelle).
Édition originale. 
Envoi signé
: "Pour Monsieur François Mitterrand, en signe d'admiration, de respect, de proximité. J.-M. Le Clézio" ; l'envoi est enrichi d'un petit dessin. 
Inspiré par la vie de son grand-père et se nourissant de mythes tant bibliques que littéraires, ce journal rédigé à la première personne fait en quelque sorte suite au Chercheur de trésor. Mais, avec Le Voyage à Rodrigues, "Le Clezio accomplit métaphoriquement ce travail du voyageur en qui sommeille toujours un chercheur d'or. Pèlerinage aux sources du voyage, aux origines de l'aventure humaine. Alors que le voyage génère habituellement un récit, ici, le voyage se fait par l'inversion des données du sujet, interroge le sens du voyage et le sens de cette écriture pérégrine. Le récit de voyage raconte donc l'histoire d'une lecture pour tenter d'en déchiffrer les significations : le monde n'est ainsi qu'un texte déjà écrit que l'on parcourt comme un livre. 
24050

découvrez ces autres ouvrages

Back to Top