De la terre à la lune. Autour de la lune

Jules Verne

De la terre à la lune. Autour de la lune

Paris, Collection Hetzel, [circa 1908].
1 vol. (170 x 275 mm) de 180 p. Cartonnage éditeur polychrome « à un éléphant titre dans le cartouche », tranches dorées, gardes papier bleu (Engel relieur).

Illustrations par de Montaut (De la terre à la lune) et Émile Bayard et A. de Neuville (Autour de la lune) : 41 dessins et une carte pour le premier titre ; 44 dessins pour le second ; 6 hors textes en couleurs.

Première édition rassemblant les deux titres.

De la terre à la lune – et sa suite Autour de la Lune – est considéré aujourd’hui comme l’une des oeuvres pionnières de la science-fiction. Il paraît d’abord en feuilleton dans Le Journal des débats – dont la rubrique scientifique a pour rédacteur en chef depuis 1845 le physicien Léon Foucault (1819-1868), avant d’être imprimé en volume en 1865.

L’édition originale illustrée avait paru en 1868, dans un cartonnage simple de percaline verte. Le récit relate comment, après la fin de la guerre de Sécession, une association d’artilleurs et de scientifiques liés à l’industrie militaire tente d’envoyer sur la lune un obus habité par trois hommes.

« Verne, en plus de se documenter solidement par lui-même, sollicita les compétences d’un véritable mathématicien, son cousin Henri Garcet, professeur au lycée Henri IV, pour calculer les paramètres du voyage de son obus lancé vers la Lune : durée du périple (« trajet direct en 97 heures 20 minutes »), heure du lancement (97 h 20 min avant le passage de la lune au zénith) et lieu du lancement (à 28° de latitude Nord, aux États-Unis, non loin de l’actuelle base de Cap Canaveral) ». Malgré son extraordinaire sujet, De la terre à la lune ne connut pas le même succès que d’autres romans de Jules Verne. Peut-être parce que ce roman n’a pas de véritable conclusion : il s’achève sur le départ du projectile, laissant le lecteur dans l’attente. Or ce relatif insuccès eut peut-être pour conséquence de retarder d’autant plus la publication de sa suite, Autour de la lune (1869), Pierre-Jules Hetzel ayant préféré ramener Verne à des histoires plus terrestres : Les Aventures du Capitaine Hatteras (1867), Les Enfants du capitaine Grant (1868) et Vingt mille lieues sous les mers (1869-1870) » (Hugues Chabot & Cyril Langlois, De la terre à la lune de Jules Verne, Planet Terre, ENS, 2018).

Magnifique exemplaire dans son cartonnage polychrome.
Titre rare dans ce cartonnage « à un éléphant titre dans le cartouche » et cette condition.

29102

1 700 
Ce site utilise des cookies pour réaliser des statistiques anonymes de visites.
Ce site utilise des cookies pour réaliser des statistiques anonymes de visites.
This site is registered on wpml.org as a development site.