Un pedigree

Patrick Modiano

Un pedigree

Paris, Gallimard, (9 décembre) 2004
1 vol. (140 x 205 mm) de 121 p., 1 et [2] f. Broché.

Édition originale. Premier tirage.
Envoi signé : « Pour Hélène [Rochas], affectueusement de Patrick ».

Avant de publier Pedigree, deux versions préliminaires de cette autobiographie avaient été publiés sous le titre Ephéméride. Au terme d’un dédoublement de personnalité, l’auteur adulte y raconte son enfance et son adolescence avec une terrible sécheresse, comme s’il s’agissait de celles d’un autre : « j‘écris ces pages comme on rédige un constat ou un curriculum vitae, à titre documentaire et sans doute pour en finir avec une vie qui n’était pas la mienne. Les événements que j’évoquerai jusqu’à ma vingt et unième année, je les ai vécus en transparence – ce procédé qui consiste à faire défiler en arrière-plan des paysages, alors que les acteurs restent immobiles sur un plateau de studio. Je voudrais traduire cette impression que beaucoup d’autres ont ressentie avant moi : tout défilait en transparence et je ne pouvais pas encore vivre ma vie. »

Belle provenance que celle d’Hélène Rochas, que fréquenta intimement Modiano. Cette « reine des parfums », passionnée par les fleurs blanches, régna, cinq décennies durant, dans son appartement-jardin de la rue Barbet-de-Jouy, sur les après-midi littéraires et les soirées mondaines, où le Tout-Paris d’après-guerre, de Cocteau à Dali, s’est succédé, remplacé dans les années modernes par des amitiés avec Françoise Sagan, Juliette Greco et Patrick Modiano.

Bandeau à parution conservé.

24610

Vendu
Ce site utilise des cookies pour réaliser des statistiques anonymes de visites.
Ce site utilise des cookies pour réaliser des statistiques anonymes de visites.
This site is registered on wpml.org as a development site.