Rue des boutiques obscures

Patrick Modiano

Rue des boutiques obscures

Gallimard, (20 juillet) 1978.

1 vol. (145 x 205 mm) de 213 et [2] p. Broché.

Édition originale.

Un des exemplaires poinçonnés du service de presse.

Envoi signé : « Pour Max-Pol Fouchet, cordialement, Patrick Modiano ».

Placé sous la protection de Queneau, il fallut attendre le sixième roman de « l’écrivain [pourtant] le plus doué de sa génération » pour que Modiano se voit décerner le Goncourt.
Le jury a récompensé – chose rare pour être signalée – là l’ensemble de l’oeuvre de l’écrivain, qui semble alors s’inscrire dans une volonté permanente d’exorcisme ou une tentative toujours insatisfaite de catharsis au cours de cette « période trouble et honteuse » qui obsède tant l’auteur : l’Occupation. Quête d’identité, recherche des origines et interrogation de la mémoire.

Bel exemplaire de ce titre rare en service de presse du premier tirage et envoi.

28707

Ce site utilise des cookies pour réaliser des statistiques anonymes de visites.
Ce site utilise des cookies pour réaliser des statistiques anonymes de visites.
This site is registered on wpml.org as a development site.