Premier de cordée

Roger Frison-Roche

Premier de cordée

Grenoble et Paris, Arthaud, (10 décembre) 1943.
1 vol. (170 x 220 mm) 314 p., [1] et 1 f. Broché.

Première édition illustrée, avec des photographies de Georges Tairraz.

Le texte avait paru seul, à petit nombre en février 1941.

Ce premier tirage est rare : correspondant de guerre aux côtés des Alliés sur le front de Tunisie, Frison-Roche est fait prisonnier en 1942 par les Allemands, transféré à Naples où il passe un mois dans une cellule de condamné à mort, avant un nouveau transfert par la Gestapo à Fresnes, puis à Vichy. Il obtient de pouvoir retourner sous surveillance à Chamonix,  alors occupée par les Italiens. Il s’en extirpe en 1943, à l’arrivée des troupes allemandes et entre dans la clandestinité dans le Beaufortain, comme officier de liaison auprès des FFI puis à l’état-major de la 5e demi-brigade de Chasseurs alpins.

29668

Vendu
Ce site utilise des cookies pour réaliser des statistiques anonymes de visites.
Ce site utilise des cookies pour réaliser des statistiques anonymes de visites.
This site is registered on wpml.org as a development site.