Portrait photographique signé

[de GAULLE], Germaine Krull

Portrait photographique signé

[Alger, juin 1944].

Tirage argentique d’époque format (250 x 300 mm), daté 1944 et signé à l’encre.

 Tampon au dos « Mention Obligatoire Photo O.F.I.C / cette photographie peut être reproduite gratuitement et sans autorisation. » 

CÉLÈBRE ET PRÉCIEUX PORTRAIT DE DE GAULLE, RÉALISÉ QUELQUES JOURS AVANT LE DÉBARQUEMENT DE NORMANDIE, DEPUIS ALGER.

Le 3 juin 1944, à quelques jours du débarquement allié, le général de Gaulle constitue officiellement à Alger le gouvernement provisoire de la République française et en devient naturellement le chef. C’est l’ultime étape avant l’éviction du régime de Vichy et l’opération “Overlord”, qui sera lancée trois jours plus tard depuis les côtes anglaises. 

Célèbre portrait, dans un tirage strictement d’époque, sur place, signé par Germaine Krull. 

C’est à l’occasion de ces événements historiques que Germaine Krull, en charge du service photographique de l’OFIC (Office français d’information cinématographique) réalise ce portrait, saisi depuis le bureau du général de Gaulle. Ce dernier avait quitté son exil londonien et s’était installé à Alger, où il avait constitué le 3 juin 1943 un Comité français de libération nationale, co-présidé par lui-même et le général Henri Giraud. L’Office français d’information cinématographique, dépendant du commissariat à l’Information, avait été créé dès avril 1943, un mois avant l’arrivée effective de De Gaulle. 

Germaine Krull, quant à elle, rencontre de Gaulle pour la première fois au début de l’année 1944, à Marrakech, pour couvrir la rencontre entre Churchill et de Gaulle, qui a lieu les 12 et 13 janvier. En exil depuis 1941 – elle avait quitté la France pour le Brésil au départ de Marseille, sur le même bateau qu’André Breton, Wifredo Lam et Claude Lévi-Strauss, le 24 mars 1941 -, elle avait signé, depuis Rio, son engagement auprès de la France Libre. Elle se rendra ensuite au Congo français où elle arrive en septembre, pour y diriger le Service photographique de Propagande de la France Libre, à Brazzaville jusqu’à la fin de l’année 1943. Après la rencontre de Marrakech, de Gaulle lui confie la direction du service photographique de l’OFIC, nouvellement créé. Elle couvrira les réunions au Palais Carnot fin mai et début juin 1944, lors des discours de créations du gouvernement provisoire, et fera plusieurs portraits de de Gaulle, dont celui-ci, qui fut celui choisi comme le portrait officiel du gouvernement provisoire. 

Des tirages furent réalisés immédiatement sur place, dont quelques uns seulement sont signés sur la photo par Germaine Krull. 

Elle suivra ensuite l’armée américaine de Naples à Rome en 1944, puis débarque à Saint Tropez quelques jours après le Débarquement de Provence, en août 1944 ; elle passe par Marseille, se rend dans le Vercors, puis dans les Vosges et couvre la bataille d’Alsace, dont Roger Vailland écrira le texte (La Bataille d’Alsace, publiée chez Jacques Haumont en 1945). Elle couvrira également la libération de camps de concentration. Sa mission se termine en avril 1945, trois ans après ses débuts et une couverture historique du conflit, de la Résistance et de la Libération. 

Ce portrait était celui de Max-Pol Fouchet, accroché dans ses bureaux de la revue Fontaine à Alger pendant la guerre.

Accidents marginaux en pied. Précieux document.

28663

Vendu
Ce site utilise des cookies pour réaliser des statistiques anonymes de visites.
Ce site utilise des cookies pour réaliser des statistiques anonymes de visites.
This site is registered on wpml.org as a development site.