Portrait photographique

Florence Vivienne, Winston Churchill

Portrait photographique

[London: Vivienne, 20th Century Studios Ltd., 1950]
1 tirage original, monté sur carton fort et encadrement d’époque.


Le premier portrait de Churchill par Florence Vivienne
.

Rare tirage offert par Winston Churchill : il porte, sous la photographie, une dédicace de Churchill à E.M. Pommier, un résistant français pendant la Seconde Guerre mondiale. L’encre de la dédicace s’est effacée mais est encore visible.

Une lettre du secrétaire privé de Churchill a été conservée au verso, certifiant que la photographie et la signature ont été envoyées et adressant les compliments du Prime Minister à E. Pommier.

Florence Vivienne Entwistle débuta dans la photographie en aidant son mari, Ernest Entwistle et son fils, Antony, à faire de la photographie en 1934. Elle créa son propre studio à la fin des années 30 et se spécialisa dans les portraits de personnalités publiques.

Les relations avec les Churchill dépassèrent le strict cadre professionnel puisque, en octobre 1949, la fille des Churchill, Sarah, épouse le fils de Vivienne, Antony. Le couple Churchill « apprendra le mariage… par les journaux et en furent très contrariés… surtout Clémentine, qui le prend très mal ». Néanmoins, le 19 décembre 1949, le couple Churchill rencontre le couple Vivienne et, « après un agréable déjeuner ensemble, Florence Vivienne réalise le portraits de Winston Churchill, dans son studio de Piccadilly »  (Gilbert, Vol. VIII, p. 496). Le portrait plut tant à Churchill qu’il l’utilisera dès l’année suivante, pour la campagne des élections générales de février 1950 et qu’il deviendra l’un des plus célèbres du Prime Minister.

Florence Vivienne était connue pour exiger de ses sujets qu’ils viennent dans son studio et la jaquette qui orne son autobiographie (They Came to My Studio, publiée en 1956) est illustrée par cette photographie. Vivienne rapelle (p. 16) combien cette image est devenue iconique, et qu’elle était alors la seule qu’elle ait prise de Winston Churchill.

La relation avec les Churchill devenant familiales, Florence Vivienne « est peut-être la seule photographe à avoir eu le privilège de photographier toute la famille » dans le truc cadre privé, réalisant celui de Clémentine quelques semaines plus tard. La National Portrait Gallery conserve 214 portraits de Vivienne, dont celui-ci, faussement daté de 1951, dont 14 pour la famille Churchill, la plupart ayant été pris dans leur maison de campagne, Chartwell.

29414

5 000,00 
Ce site utilise des cookies pour réaliser des statistiques anonymes de visites.
Ce site utilise des cookies pour réaliser des statistiques anonymes de visites.
This site is registered on wpml.org as a development site.