Plein emploi

René Char

Plein emploi

S.l., 4 novembre 1967

1 f. (210 x 295 mm). Titre, et six lignes à l’encre, daté, signé.


Manuscrit autographe.

« Pervenche des mers et leur affidée,

Au métier des veines s’étend mon lacis.

Je trouble les faibles, j’irrite les forts.

La grotte où je tisse a la dimension

D’un pressoir à fruits exprimant sa soif.

Je suis la bonté, la pieuvre du coeur. »

Ce poème est inédit en volume : il n’a paru que dans un numéro de la revue Maeght (n° 170), consacré à Jean Bazaine pour l’exposition à la galerie du 42, rue du Bac en mars 1968.

Intéressant manuscrit, qui montre que le poète a modifié l’agencement de ses vers, en intervertissant l’ordre des trois premiers. C’est bien ainsi qu’il paraîtra dans la revue.

On ne connaît pas d’autre manuscrit de ce poème.

29648

1 500,00 
Ce site utilise des cookies pour réaliser des statistiques anonymes de visites.
Ce site utilise des cookies pour réaliser des statistiques anonymes de visites.
This site is registered on wpml.org as a development site.