L’Homme sans qualités

Robert Musil

L’Homme sans qualités

Paris, Seuil, 1957 et 1958
 
4 vol. de (140 x 200 mm) de 423, 464, 469 et 687 p. Brochés.

Édition originale de la traduction française.
Elle est donnée par Philippe Jacottet.
Un des 55 premiers exemplaires sur vélin neige
 (n° 29).

Salué comme « un essai ambitieux de représentation des aventures de l’esprit humain dans notre monde moderne » (D. Frey), ce roman inachevé met en scène un homme sans qualités, c’est-à-dire sans singularités, « un être flottant ouvert à tous les possibles » ; un homme doué du sens du possible qui, pour reprendre les mots de l’écrivain, « ne dira pas : ici s’est produite, va se produire, doit se produire telle ou telle chose ; mais il imaginera : ici pourrait, devrait se produire telle ou telle chose ; et quand on lui dit d’une chose qu’elle est comme elle est, il pense qu’elle pourrait aussi bien être autre. Ainsi pourrait-on définir simplement le sens du possible comme la faculté de penser tout ce qui pourrait être ‘aussi bien’, et de ne pas accorder plus d’importance à ce qui est qu’à ce qui n’est pas ». Et Musil de brosser le tableau ironique d’un « monde de qualités sans hommes ».
24399
Vendu
Ce site utilise des cookies pour réaliser des statistiques anonymes de visites.
Ce site utilise des cookies pour réaliser des statistiques anonymes de visites.
This site is registered on wpml.org as a development site.