[Marie-Louise d’Autriche]

Charles du Rozoir

[Marie-Louise d’Autriche]

Éloge de Pie VI, avec l’Histoire religieuse de l’Europe sous son pontificat,
accompagné de pièces officielles et de documens authentiques


Paris, Arthus Bertrand, 1825

1 vol. (135 x 230 mm). Demi-maroquin rouge à grain long, dos lisse, titre et filets dorés, chiffre impérial sur les plats (reliure de l’époque).

Édition originale.
L’édition est ornée d’un portrait lithographié de Pie VI et relate l’histoire de ce pape (1775-1799), martyr de la Révolution française, du Directoire et du Consulat. Après avoir assisté, impuissant, à l’entrée des troupes de Berthier dans Rome en février 1798 et à la proclamation de la République romaine, le souverain pontife fut contraint de renoncer à son pouvoir et de quitter la Ville éternelle. Réfugié en Toscane, il fut capturé par l’armée française et déporté dans la prison de Valence où, après un interminable périple, il succomba d’épuisement.

Un ouvrage éclairant sur l’affrontement que la République française puis Napoléon ont livré, au-delà de la personne de Pie VI, à la Papauté.

Exemplaire à grandes marges, au chiffre de l’impératrice Marie-Louise d’Autriche, seconde épouse de Napoléon Ier.

Après l’abdication, elle se réfugie en Autriche chez son père à qui elle est tendrement attachée et accepte qu’on lui retire son fils puis obtient en 1816 la souveraineté de Parme, Plaisance et Gastalla. Elle passera le reste de son existence à Parme où elle se constitue une importante bibliothèque, dans laquelle les ouvrages français figuraient en grand nombre. Retrouvée dans un palais viennois par le libraire Martin Breslauer, il exposa les livres à la Staatsbibliothek à Berlin en 1931 avant de procéder à leur dispersion.

Lamort, Reliures impériales, p. 64 : «Les reliures portant ce monogramme proviennent de l’importante bibliothèque constituée à Parme après la fin de l’Empire. Elle contenait surtout de la littérature française». Le chiffre doré est poussé au centre des plats (OHR 2654).


J. Jourdin, Bibliothèques particulières de Napoléon, 1989, p. 214 ; Martin Breslauer, La Bibliothèque particulière de Napoléon et de Marie-Louise, in Revue des Etudes Napoléoniennes, 1932, n°34 ; Breslauer, Die Bibliothek Napoleons I und der Kaiserin Marie Luise, Berlin, 1931.

29425

1 000,00 
Ce site utilise des cookies pour réaliser des statistiques anonymes de visites.
Ce site utilise des cookies pour réaliser des statistiques anonymes de visites.
This site is registered on wpml.org as a development site.