Malraux, conquérant de l’impossible

Romain Gary

Malraux, conquérant de l’impossible

S.l.n.d. [circa 1970].
8 pages en 8 feuillets (210 x 295 mm) dactylographiées sur papier “Extra Strong – BFK de Rives”.


Frappe originale signée sur laquelle Romain Gary a apporté ratures, corrections et ajouts
à chaque page, au feutre noir ; elles sont numérotées 2 à 8.

Rédigé pour le catalogue de l’exposition Malraux à la Chancellerie de l’Ordre de la Libération, il ne sera repris et publié que 20 ans plus tard, sous le titre « L’Honneur d’être un homme » (in Le Monde, dossiers littéraires hors-série n° 13, octobre 1996 : « Malraux dans le siècle »), avant de connaître une parution en volume dans le recueil de textes consacré à De Gaulle, Ode à l’homme qui fut la France, présentés par Paul Audi, (Paris, Calmann-Lévy, 1997, p. 117-126, le texte sur Malraux est lui-même suivi d’une postface de Paul Audi, p. 127-152).

Cette frappe originale est le seul jeu autographe connu de cet émouvant témoignage littéraire et historique d’un Compagnon de la Libération à un autre.

Malraux est celui qui donna son premier poste à Gary, en le nommant consul de France à Sofia, en 1946. Une période pendant laquelle, sous le nom de code de « Libraire », l’écrivain fut traqué par les services secrets bulgares, qui infiltrèrent son entourage et épièrent chaque geste de sa vie quotidienne.

L’hommage est édité en guise de texte au catalogue de l’exposition consacrée à Malraux, organisée du 19 novembre au 19 décembre 1977 à la Chancellerie de l’Ordre de la Libération de Paris. Il sera publié pour la première fois la veille de l’inauguration de l’exposition, le 18 novembre 1977, dans le journal Le Monde, sous le titre « André Malraux, ou l’Honneur d’être un homme ».

28006

Vendu
Ce site utilise des cookies pour réaliser des statistiques anonymes de visites.
Ce site utilise des cookies pour réaliser des statistiques anonymes de visites.
This site is registered on wpml.org as a development site.