L’Homme révolté

Albert Camus

L’Homme révolté

Paris, Gallimard, (18 octobre) 1951.

1 vol. (130 x 190 mm) de 382 p. et [1] f. Buffle brique, dos lisse, titre à l’oeser sur le premier plat, doublures et gardes chèvre velours havane, tranches dorées sur témoins, couverture et dos conservés, chemise et étui (reliure signée de Renaud Vernier – dorure Claude Ribal).

Édition originale.

Un des 45 exemplaires sur hollande (n° 25).

Prière d’insérer monté en tête.

« L’Homme Révolté » : un essai philosophique majeur qui exalte les vertus d’une révolte créatrice. Publié en 1951, quatre années après La Peste, en pleine période de maturité tourmentée ou cycle de la révolte (1940-1960), cet essai philosophique, dès sa parution, lui vaudra beaucoup d’inimitiés et suscitera de violentes polémiques dans le monde intellectuel français (le sociologue Pierre Bourdieu sera d’un grand mépris à l’égard de cet essai), notamment chez les surréalistes – André Breton en chef de file. Ce sera le livre de la rupture idéologique, publique et définitive entre Sartre et Camus.
Seul Paul Ricoeur, René Char et Georges Bataille, et quelques autres, soutiendront publiquement « L’Homme Révolté ».

« C’est un livre qui a fait beaucoup de bruit mais qui m’a valu plus d’ennemis que d’amis. (…) Parmi mes livres, c’est celui auquel je tiens le plus… ».

Exemplaire parfaitement établi par Renaud Vernier.

21786

Vendu
Ce site utilise des cookies pour réaliser des statistiques anonymes de visites.
Ce site utilise des cookies pour réaliser des statistiques anonymes de visites.
This site is registered on wpml.org as a development site.