L’Homme révolté

Albert Camus

L’Homme révolté

Paris, Gallimard, (18 octobre) 1951.

1 vol. (120 x 185 mm) de 382 p. et [1] f. Box noir, dos orné d’un décor géométrique à froid, auteur et titre dorés, plats recouverts d’un décor géométrique noir, gris clair, et blanc en box glacé, et gris foncé en papier, tête dorée sur brochure, couverture et dos conservés, chemise, étui (Pierre-Lucien Martin, 1961).

Édition originale.

Un des 45 exemplaires sur hollande (n° 4).

L’essai philosophique majeur de Camus, qui exalte les vertus d’une révolte créatrice et dont les interrogations  soulevèrent nombre de polémiques, dont la plus célèbre mettra six mois à éclore, au moyen d’un article signé Francis Jeanson, mais piloté par Sartre. Sept pages, d’une insigne virulence, parues dans le numéro de mai 1952 des Temps modernes, sous le titre « Albert Camus ou l’âme révoltée ».

Une rupture idéologique, publique et définitive entre Sartre et Camus, mais aussi beaucoup d’inimitiés dans le monde intellectuel français (Pierre Bourdieu et les surréalistes notamment, André Breton en chef de file).  « C’est un livre qui a fait beaucoup de bruit mais qui m’a valu plus d’ennemis que d’amis. (…) Parmi mes livres, c’est celui auquel je tiens le plus, » écrira Camus. Il y analyse l’esprit de révolte et la tragédie, à travers des portraits d’individus révoltés : Sade, Lautréamont, Bakounine, les anarchistes russes, Dostoïevski, qui nous révèlent ainsi l’émergence d’un nouveau cogito. Que Camus défendra haut et fort. On lui reproche de penser peu mais de bien écrire. « S’il est vrai, rétorque-t-il, que mes pensées sont inconsistantes, autant les bien écrire pour limiter les dégâts. Supposez en effet qu’on ait à lire des pensées confuses en style consternant, voyez l’exil ! (…) Si enfin la vérité me paraissait à droite, j’y serais »,  dénonçant ailleurs l’esprit de parti sous-jacent aux remontrances de Jeanson et mettant en cause, sans le nommer, Sartre lui-même. Lequel lui répondra par dix-neuf pages qui débutent ainsi : « Mon cher Camus, notre amitié n’était pas facile mais je la regretterai. »

29317

Vendu
Ce site utilise des cookies pour réaliser des statistiques anonymes de visites.
Ce site utilise des cookies pour réaliser des statistiques anonymes de visites.
This site is registered on wpml.org as a development site.