L’Etranger

Albert Camus

L’Etranger

Paris, Gallimard, (21 avril) 1942.
1 vol. (110 x 182 mm) de 159 p. Maroquin janséniste rouge, contreplats et gardes de papier, tranches dorées sur témoins, couvertures et dos conservés, étui (reliure signée de Alix)

Édition originale. Premier tirage, première émission.
Exemplaire imprimé du service de presse.

C’est en février 1942, il y a 82 ans, qu’Albert Camus confie les épreuves de L’Etranger à Gallimard, qui les remet à son imprimeur, tout proche, au 45 rue de l’Abbé Grégoire, dans le VIe arrondissement. En pleine guerre, le papier est rare, et le volume est mis en fabrication à partir du 1er avril. Une vingtaine de jours suffiront pour livrer l’ouvrage, achevé d’imprimé le 21. Il est mis en librairie un mois plus tard, le 19 mai 1942.

4400 exemplaires ont été imprimés, mais seulement 550 sont d’un premier tirage sans mention d’édition. Parmi eux, une centaine [150 ?] ont une impression «  à part », en « service de presse ». Ces exemplaires ont les caractéristiques suivantes : une mention « S.P. » en page de titre et en angle supérieur gauche de la quatrième de couverture, et l’absence du prix [25 francs] au dos de la couverture du volume. Ce volumes est l’un de ceux-là. Albert Camus, qui se trouve alors à Alger, ne les voit pas. Il devra attendre plus de six mois, et un voyage à Paris en janvier 1943, pour enfin tenir en mains « son » livre. Un seul exemplaire est vu par lui, à Alger en août 1942. Il est apporté par l’un de ses amis, médecin, qui, de retour de Paris, lui apporte un exemplaire. C’est, à ce jour, le seul exemplaire dont on sache avec certitude qu’il ait été vu par Camus l’année de sa parution.

Malgré la guerre, l’activité est intense : 11 nouveautés et 19 réimpressions en ce mois de mai 1942. Parmi ces dernières, les déjà classiques de la maison : Claudel, Saint-Exupéry, Martin du Gard, Valéry, Gide ou Morand, et trois titres étrangers : Nietzsche, Jünger et Dostoïevski. Poir les accompagner, “L’Etranger”. Le bon à tirer nous apprend que le numéro de tirage a dû être changé tous les 550 exemplaires. En plus des 550 premiers, 3 850 autres furent donc livrés et mis en vente, répartis en sept tirages de 550 exemplaires chacun, portant tous la mention “Chantenay, Imp. Paris, 21-4-42” au bas de la dernière ligne du texte et avec une mention de “deuxième, troisième, quatrième, cinquième, sixième, septième ou huitième édition”. Le roman connaît un succès tout relatif, seulement relayé, malgré les efforts de Gaston Gallimard par une petite dizaine d’articles, pour un bilan critique mitigé selon Camus : « La critique : médiocre en zone libre, excellente à Paris. Finalement tout repose sur un des malentendus. Le mieux c’est de fermer ses oreilles et de travailler » (in Lettre à Fréminville du 6 septembre 1942, citée par Todd). Le roman, néanmoins, se sera bien vendu. Les premières réimpressions auront lieu à l’automne.

On connaît la suite. L’Etranger, c’est le troisième roman francophone le plus lu dans le monde, après Le Petit Prince et Vingt Mille Lieues sous les mers. C’est, après l’oeuvre de Saint-Exupéry, le plus grand succès éditorial des Éditions Gallimard. C’est surtout un roman exceptionnel et puissant, qui constitue aujourd’hui un jalon de toute collection de littérature française du XXe siècle : la rareté des exemplaires du premier tirage en fait une pièce rare.

Les exemplaires en service de presse sont les plus rares, et les plus recherchés.

Plusieurs ont été luxueusement établis relativement tôt, par Pierre-Lucien Martin (7 exemplaires connus) ou Paul Bonet (2 exemplaires). Ces exemplaires sont évidemment les plus spectaculaires. Plusieurs autres l’ont été plus tardivement, par Miguet, Duhayon, Leroux, Alix.

Bon exemplaire, en excellente condition intérieure.

Couvertures non restaurées, en premier état.
Dos défraîchi, avec deux petits manques angulaires ; une marque ancienne d’ex-libris au titre.

29767

20 000,00 
Ce site utilise des cookies pour réaliser des statistiques anonymes de visites.
Ce site utilise des cookies pour réaliser des statistiques anonymes de visites.
This site is registered on wpml.org as a development site.