Les Valeureux

Albert Cohen

Les Valeureux

Paris, Gallimard, (20 septembre) 1969.

1 vol. (145 x 215 mm) de 362 p., [2] et 1 f. Maroquin brun à encadrement, plats ornés d’un papier à décor sertis d’un filet doré, dos lisse, titre doré, date en pied, tête dorée sur témoins, couvertures et dos conservés, étui bordé (C. et J.-P. Miguet).

Édition originale.

Un des 55 premiers exemplaires sur vélin pur fil (n° 42), seul papier.

Le complément indispensable à Belle du seigneur.

Ce quatrième et dernier roman de l’auteur eut une genèse un peu particulière. En 1967, Cohen dépose l’imposant manuscrit de Belle du Seigneur chez Gallimard. Le comité de lecture émet quelques réserves sur la longueur du texte et Cohen reprend son manuscrit pour y effectuer d’importantes coupes.L’année suivante, le roman paraît tandis que Cohen reprend les « chutes » de son manuscrit et se met au travail. Un nouveau récit va naître de celles-ci, Les Valeureux, publié en 1969. Charles Gombault auquel il est dédié, devint l’ami de Cohen pendant la guerre de 1940 à Londres, où il était rédacteur en chef du quotidien France. La fille de l’écrivain y travaillait comme correctrice et son père l’y rejoignait parfois. Après la guerre, Cohen s’installa à Genève et Gombault à Paris où il devint directeur de France-Soir. Les deux hommes se voient rarement mais il semble que le journaliste prit part à l’affaire des coupes de Belle du Seigneur.

28528

4 500 
Ce site utilise des cookies pour réaliser des statistiques anonymes de visites.
Ce site utilise des cookies pour réaliser des statistiques anonymes de visites.
Le site est en développement et des améliorations sont en cours. Nous nous excusons pour la navigation qui peut ne pas être optimale
Le site est en développement et des améliorations sont en cours. Nous nous excusons pour la navigation qui peut ne pas être optimale
This site is registered on wpml.org as a development site.