Les Rois maudits

Maurice Druon

Les Rois maudits

Paris, Les Éditions Mondiales & Del Duca, 1954-1960 et Plon, 1977.
6 vol. (150 x 200 mm) de 346, 273, 291, 329, 416 et 403 p., et 1 vol. (145 x 215 mm) de 337 et [8] p. En feuilles, sous chemise et étui éditeur et broché (dernier volume).


Édition originale.

Un des 50, 80 et 70 premiers sur vélin pur fil (vol. I, II, III et IV), vélin blanc de Lana (vol. V et VI) – tous H.C) et sur pur fil Lafuma (vol. VII, n° 33).

C’est l’exemplaire de l’auteur, Maurice Druon.

Maurice Druon est baigné par son ascendance dans la littérature : il est le neveu de l’écrivain Joseph Kessel, l’arrière-petit fils d’Antoine Cros, troisième et dernier roi d’Araucanie (aujourd’hui région du Chili), l’arrière-petit neveu du poète Charles Cros. Avec son roman Les grandes familles en 1948, il reçoit le Prix Goncourt qui lui confère une place dans le Paris littéraire. Mais la célébrité ne sera atteinte qu’avec la saga historique et littéraire que forme Les Rois maudits. La fresque de Maurice Druon s’ouvre au début du XIVe siècle, lors du plus vaste procès dont l’Histoire ait gardé le souvenir : celui contre les Templiers. Jacques de Molay, le grand-maître de l’Ordre, meurt sur le bûcher en lançant sa terrible malédiction contre le roi de France, le pape et les grands du royaume : Maudits, tous maudits jusqu’à la treizième génération de vos races !

Druon n’a jamais caché que sa série avait été le résultat d’un travail “d’atelier” : au nombre des collaborateurs qu’il remercie dans sa préface, on relève les noms de Gilbert Sigaux, Matthieu Galey, Pierre de Lacretelle, José-André Lacour et Edmonde Charles-Roux parmi quelques nègres de moindre envergure. Le principal collaborateur fut Georges Kessel, le frère de Joseph Kessel. Historien et journaliste, il avait épousé en 1938 l’actrice Janine Crispin, que l’on retrouve en 1973 dans l’adaptation télévisée des Rois Maudits.

30 ans plus tard, l’auteur américain George R.R. Martin publie A Song of Ice and Fire, adapté à partir de 2011 sous le titre de Game of Thrones, avec le succès mondial que l’on sait. Martin cite les Rois Maudits comme le modèle absolu du genre et sa source d’inspiration première. Martin publiera trois volumes (A Game of Thrones en 1996, A Clash of Kings en 1998 et A Storm of Swords en 2000. L’édition originale française, parue chez Pygmalion, paraîtra entre 1998 et 2000.


Précieux et idéal exemplaire en grands papiers de la série complète
, avec la septième volume qui vient, dix-sept ans après le sixième, clôturer la série cette fois-ci définitivement. Le premier volume n’ayant été imprimé qu’à 50 exemplaires, il n’y a de fait que 50 séries possibles pour cette grande fresque historique.

Provenance : succession Maurice Druon (Paris, Millon, 2021, lot n° 3), avec ex-libris ajouté au premier tome et signet original de la vente.
Nous précisons que l’exemplaire du tome 7 était alors manquant à la série, que nous avons donc complétée.

29774

6 000,00 
Ce site utilise des cookies pour réaliser des statistiques anonymes de visites.
Ce site utilise des cookies pour réaliser des statistiques anonymes de visites.
This site is registered on wpml.org as a development site.