Les poèmes des Fleurs du mal en revue

Charles Baudelaire

Les poèmes des Fleurs du mal en revue

[Paris, 1857].
1 f. (132 x 78 mm) rédigé à l’encre noire, sous encadrement.

Note autographe liée au procès des Fleurs du mal : elle est adressée au juriste Nicolas Rapetti ; Baudelaire lui dresse la liste des revues dans lesquelles les futurs poèmes condamnés avaient été publiés entre 1855 et 1857

Pour sa défense à venir, Baudelaire liste la liste des périodiques qui avaient publié en éditions pré-originales des poèmes des Fleurs du mal :

«- Revue de Paris
Revue des deux Mondes
Revue Française
Artiste
Messager de l’Assemblée
Poëtes de l’amour
Magasin des Familles »

Ces périodiques notés ici par Baudelaire ont tous publiés des poèmes qui seront présents dans Les Fleurs du mal, sans alors encourir les foudres de la censure.

Ce document, comme l’a fait remarquer Jacques Crépet dans son étude (Mercure de France, 1er mai 1938, pp. 716-719) est volontairement incomplet de certaines revues : celles qui étaient à l’époque déjà exposées à la censure et hostile à l’Empire. En agissant ainsi, Baudelaire entend bien montrer que les censeurs d’aujourd’hui ne l’étaient pas hier !

Nicolas Rapetti, juriste de profession, intervint dès le printemps 1857 pour obtenir la réduction de l’amende infligée au poète (voir Crépet, Propos sur Baudelaire, pp. 81-84), avant que celui-ci ne se tourne finalement vers Me Chaix-d’Est Ange fils pour sa défense.

Poulet-Malassis publiera trois des livres publiés par Rapetti : Antoine Lemaistre, cette même année 1857, puis La Défection de Marmont et Quelques mots sur les origines des Bonaparte, en 1858. Rapetti siégera ensuite à la Commission nommée à l’effet de recueillir, classer et publier la correspondance de Napoléon Ier, présidée par le Maréchal Vaillant et qui comptait parmi ses membres Prosper Mérimée et le beau père de Baudelaire, le Général Aupick.

24367

Vendu
Ce site utilise des cookies pour réaliser des statistiques anonymes de visites.
Ce site utilise des cookies pour réaliser des statistiques anonymes de visites.
This site is registered on wpml.org as a development site.