Les Mangeurs d’étoiles

Romain Gary

Les Mangeurs d’étoiles

Paris, Gallimard, (24 juin) 1966
1 vol. (140 x 205 mm) de 328 p. et [4] f. Broché, non coupé.

Édition originale.
Un des 22 premiers exemplaires sur vélin de Hollande (n° 1).

“Les mangeurs d’étoiles”, ce surnom donné aux Amérindiens de l’hémisphère sud consommant des plantes hallucinogènes, Gary l’étend aux personnes qui poursuivent un rêve : ce sera ici, dans le roman, l’irrésistible ascension et la chute d’un Indien cujon, Al Mayo, dictateur d’une république caribéenne, terriblement ambitieux et superstitieux : il cherche à faire un pacte avec le diable, dans une transposition moderne du Faust de Goethe dans laquelle les États-Unis jouent le rôle de Méphistophélès.

Dans une interview donnée à Pierre Desgraupes le 2 novembre 1966, Romain Gary développe tout ce qu’il cherchait à y montrer. Et synthétise ainsi :
« Goethe a franchement menti. La véritable tragédie de Faust ce n’est pas qu’il ait vendu son âme au Diable, c’est qu’il n’y a pas de Diable pour vous l’acheter. »

Bel exemplaire.

29187

Vendu
Ce site utilise des cookies pour réaliser des statistiques anonymes de visites.
Ce site utilise des cookies pour réaliser des statistiques anonymes de visites.
This site is registered on wpml.org as a development site.