L’Église

Louis-Ferdinand Céline

L’Église

Paris, Éditions Denoël & Steele, 1933.
1 vol. (115 x 185 mm) de 242 p. et [2] f. Veau couleur chair, décor mosaïqué de box rouge sur les plats figurant la croix chrétienne, dos lisse, titre doré à l’oeser rouge, doublures de box rouge, gardes velours rouge, couverture et dos conservés, emboîtage (reliure signée de Nobuko Kiyomiya, 2009).

Édition originale.
Envoi signé : « à M. Bonabel, bien amicalement, LF Destouches ».

L’Église constitue la seule oeuvre théâtrale écrite et publiée par Céline. Elle est rédigée dès 1926, avec un protagoniste nommé le docteur Bardamu. Tous les thèmes céliniens du Voyage y figurent déjà, tout comme les lieux (l’Afrique, les États-Unis, Genève et la banlieue parisienne). C’est de l’Église que Sartre empruntera la fameuse réplique de Yudenzsweck à propos de Bardamu : « C’est un garçon sans importance collective, c’est tout juste un individu », qu’il placera en tête de La Nausée.

Belle provenance que cet exemplaire, offert à Charles Bonabel, son disquaire rue de l’Odéon et père adoptif d’Éliane Bonabel. Céline et les Bonabel garderont toujours des liens de vraie proximité et ils seront parmi les premiers à rendre visite à Céline lorsqu’il sera emprisonné au Danemark en 1946.

Délicate reliure en veau naturel par Nobuko Kiyomiya.

 

18231

3 000,00 
Ce site utilise des cookies pour réaliser des statistiques anonymes de visites.
Ce site utilise des cookies pour réaliser des statistiques anonymes de visites.
This site is registered on wpml.org as a development site.