Le Roi du bois

Pierre Michon

Le Roi du bois

Paris, Verdier, (décembre) 1995.
1 vol. (155 x 230 mm) de 49 p. et [3] f. Reliure souple à la Vernier en veau naturel blanc, estampé d’une eau-forte originale, titre sur le plat à l’oeser vert, gardes de chèvre velours vert, tranches à l’oeser sur témoins, chemise-étui (reliure signée de Louise Bescond – titrage Claude Ribal).
Première édition séparée.
Un des 60 premiers exemplaires 
sur vergé Ingres.
Hors commerce, il est exceptionnellement justifié et signé par l’auteur

L’ouvrage avait paru en édition confidentielle et limitée à 48 exemplaires en 1992, avec trois gravures de Richard Texier
. Cinq années ont passées depuis Rimbaud le fils, et Pierre Michon ressort de ses carnets de travail, où dormait depuis 1975 ce Roi du bois, un récit de transition comme le fut Empereur d’Occident en 1989. Michon saisit ici à nouveau un fragment d’humanité, tiré d’une vie potentiellement banale : celle d’un modeste paysan, gardien de porcs et ramasseur de glands, devenu apprenti peintre auprès de Claude Lorrain pour goûter à la « vraie vie », celle des riches et des puissants. Vingt ans ont passés, et pour pouvoir être sensible à la beauté du monde et la raconter, il porte un regard rétrospectif de prince, revenu au monde boueux pour se faire modestement « le roi du bois ».

 

Cet exemplaire a figuré à l’exposition ” Louise Bescond | Reliures 2017 – 2019 ” organisée en décembre 2021 par la Librairie Métamorphoses (Paris VIe).
L’exemplaire est décrit et reproduit sous le numéro 27 du catalogue.

23361
7 000,00 
Ce site utilise des cookies pour réaliser des statistiques anonymes de visites.
Ce site utilise des cookies pour réaliser des statistiques anonymes de visites.
This site is registered on wpml.org as a development site.