Le Beaujolais nouveau est arrivé

René Fallet

Le Beaujolais nouveau est arrivé

Paris, Denoël, (29 septembre) 1975
1 vol. (145 x 210 mm) de 238 p. et [1] f. Bradel de demi-box turquoise à fine bande, titre à l’oeser, date en pied, plat de de papier japon orné d’un discret décor de pointillé, couvertures et dos conservés, étui bordé (reliure signée de Clara Gevaert, [2007]).

Édition originale.
Un des 20 premiers exemplaires sur arches (n° 13).

« Au vu des affichettes sacrées, les chauffeurs de taxi freinaient à mort, désenchevêtraient leurs clients emmêlés, les entraînaient à s’en jeter un, abandonnant leur véhicule au hasard sur la chaussée. » Bien qu’une telle assertion, extraite de ce livre, soit absolument impossible et que pour une fois la fiction dépasse la réalité – car personne n’a jamais remarqué une telle camaraderie des chauffeurs de taxi envers leur clients -, ce livre vivifiant est présenté comme un roman « chaleureux, truculent, farceur, gouailleur et capiteux ». Aux autres tristes sires qui n’y ont pas été sensibles, l’auteur écrivait encore dans les colonnes du Figaro, le 15 novembre 1975 : « (…) de grâce, laissez encore, gens tristes, couler dans sa robe cerise le vin des amis au fond des verres ».

Le lancement du livre avait pourtant de quoi séduire : on l’organisa dans les caves de Legrand, à Issy-les-Moulineaux… Une “Captain Beaujol’party” grandeur nature. Santé !

Peu fréquent et recherché en grand papier.

Les exemplaires en reliure à décor sont rares.

De la bibliothèque Jacques Culot (ex-libris).

29664

Vendu
Ce site utilise des cookies pour réaliser des statistiques anonymes de visites.
Ce site utilise des cookies pour réaliser des statistiques anonymes de visites.
This site is registered on wpml.org as a development site.