La Pompéi de la Provence

Alphonse Donnadieu

La Pompéi de la Provence

Paris, Champion, Berger-Levrault, (15 février) 1927.
1 vol. (155 x 235 mm) de 249 p., [1] et 2 f. Plein chagrin vert, filet doré encadrant les plats, chiffre couronné doré aux angles, armoiries dorées au centre, dos à nerfs orné, roulette dorée courant sur les coupes, frise dorée sur les chasses, tranches dorées, premier plat de la couverture illustrée conservé (reliure de l’époque), dans un écrin de papier chagriné bleu ciel, à l’intérieur au semis de fleur de lys.


Édition originale.

Un des 50 premiers exemplaires sur vélin blanc (n° 1).

Le plus parfait et précieux des exemplaires : celui de dédicace, aux armes d’Emmanuel d’Orléans, duc de Vendôme (1872-1931), à qui l’ouvrage est dédié, en tant que président de l’Institut des Fouilles de Provence et des Préalpes.

Alphonse Donnadieu, qui s’était fait construire une villa en style pompéien qu’il appela « Mosella », (souvenir de sa Lorraine natale), fut d’abord directeur adjoint de l’Institut des Fouilles de Provence que présidait le duc de Vendôme, puis fut nommé conservateur du Musée de Fréjus et directeur des fouilles de cette ville, puis directeur des Antiquités celtiques, grecques et gallo-romaines de l’arrondissement de Fréjus. Quelques temps maire de Fréjus,  c’est par ses soins que le Musée de la ville, presque inaccessible naguère, devint une des meilleures collections antiques de la France.

C’est dans ce Pompéi de la Provence, Fréjus. Forvm Julii que Donnadieu décrit les monuments de sa cité d’élection, tant antiques que chrétiens, dans ce volume richement illustré.

6290

500,00 
Ce site utilise des cookies pour réaliser des statistiques anonymes de visites.
Ce site utilise des cookies pour réaliser des statistiques anonymes de visites.
This site is registered on wpml.org as a development site.