Journal à rebours

Colette

Journal à rebours

Paris, Arthème Fayard, (20 mars) 1941.
1 vol. (125 x 190 mm) de 215 p., [2] et 2 f. Maroquin noir, titre doré, tête dorée, couvertures et dos conservés, étui bordé (reliure signée de Devauchelle).

 

Édition originale.
Un des 20 premiers exemplaires sur hollande (n° 19).

Envoi signé : « Pour monsieur Georges Rivière, ce ‘journal’ d’un étrange été dont les nuits semblaient encore plus longues que les jours, en souvenir de Colette ».

Au printemps de 1940, l’ombre grandissante de la défaite a provoqué le reflux du nord vers le sud d’une France saisie de panique devant l’approche de l’ennemi. Colette a vécu l’exode comme tant d’autres et c’est « poussé(e) dans le dos » qu’elle quitte Paris avec son troisième mari, Maurice Goudeket et part s’installer chez sa fille Colette de Jouvenel, dite Bel-Gazou, à Curemonte où la vie s’organise tant bien que mal.

Consommatrice gourmande de parfums et de produits de maquillage (rouge à lèvres, fond de teint, kohol…), Colette – forte de son expérience comme créatrice d’un institut de beauté qui n’a pas rencontré un énorme succès – n’a jamais manqué une occasion d’y faire référence dans son œuvre ! C’est là que commence Le Journal à rebours, dans le logis de fortune au cœur des deux châteaux en ruine de Saint-Hilaire et Plas. Elle y rédige la première partie, qu’elle intitule « Danger », et publie le recueil en mars 1941. Elle y aura entretemps ajouté une série de textes sur la Provence, des souvenirs sur Maurice Ravel, des textes animaliers, – dont un magnifique « Le cœur des bêtes », et un aveu, « La chaufferette », qui tient de la proclamation : « Non, je ne voulais pas écrire. Quand on peut pénétrer dans le royaume enchanté de la lecture, pourquoi écrire ? […] II est un peu tard pour que je m’interroge là-dessus. Ce qui est fait est fait. »

Bel exemplaire du tirage de tête, enrichi d’un envoi.

30033

1 200 
Ce site utilise des cookies pour réaliser des statistiques anonymes de visites.
Ce site utilise des cookies pour réaliser des statistiques anonymes de visites.
Le site est en développement et des améliorations sont en cours. Nous nous excusons pour la navigation qui peut ne pas être optimale
Le site est en développement et des améliorations sont en cours. Nous nous excusons pour la navigation qui peut ne pas être optimale
This site is registered on wpml.org as a development site.