Fanny

Marcel Pagnol

Fanny

Paris, Fasquelle, (mai) 1932. 
1 vol. (150 x 205 mm) de 213 p. et [1] f. Broché, à toutes marges.

Édition originale.
Un des 50 premiers exemplaires sur japon impérial (n° 23).

« Tu devrais écrire une pièce marseillaise qui se passerait sur le Vieux Port » : c’est à cette suggestion de Pierre Blanchard, ami de Pagnol et interprète de Jazz, que l’on doit la création de Marius, premier volet d’une trilogie. Marcel Pagnol, alors exilé à Paris, peinait à l’écriture de Topaze, encore intitulé à l’époque La Belle et la Bête. Il abandonna provisoirement cette pièce pour recréer chaque jour, dans son appartement parisien, le terroir provençal.

Fanny constitue la deuxième partie de la trilogie, après Marius (1929). Ces deux premières parties ont été écrites par la scène, tandis que César (1936) sera directement écrit pour le cinéma, avant d’être adapté dix ans plus tard pour le théâtre.

«Dans Fanny, il compose avec le personnage de Panisse, un portrait ambiguë des vertus et des petitesses d’une charité bien ordonnée. Pagnol retrouve alors une veine de moraliste laïque qui fit le succès de Topaze en 1928. Sans illusion, sans amertume ni mépris pour l’universalité des faiblesses humaines, il propose en alternative à la difficulté de vivre, un pessimisme à l’accent chantant» (Pierre Notte,  secrétaire général de la Comédie-Française, lors de la reprise de la pièce au Vieux-Colombier, en 2008).

Bon exemplaire broché, à toutes marges.

28215

900,00 
Ce site utilise des cookies pour réaliser des statistiques anonymes de visites.
Ce site utilise des cookies pour réaliser des statistiques anonymes de visites.
This site is registered on wpml.org as a development site.