Facile : « À la fin de l’année… »

Paul Éluard

Facile : « À la fin de l’année… »

S.l.n.d. [Paris, circa 1935]
2 feuillets (210 x 270 mm) de 12 strophes et 66 vers, en deux parties [I, 35 vers ; II, 31 vers] ; encre noire sur papier fin vert.

Poème autographe signé.
Précieux manuscrit complet d’un des cinq poèmes publiés dans Facile en 1935.

C’est le plus long poème du recueil (66 vers), illustré de trois photographies de Nusch par Man Ray qui figurent en fond du texte, dont une en double page centrale – la seule du recueil -, celle qui donne la seule prise de vue en pied de Nusch, le texte prenant par chaque côté de son corps.

Il figure entre le poème d’introduction, « Tu te lèves l’eau se déplie », puis L’Entente, et avant Facile est bien et de « Nous avons fait la nuit », qui clot le recueil. Il fut publié dans la Revue de Paris (n° 12 du 25 juin 1935), dans la section « Anthologie 1935 – poèmes inédits de nos meilleurs écrivains ».

26884

Vendu
Ce site utilise des cookies pour réaliser des statistiques anonymes de visites.
Ce site utilise des cookies pour réaliser des statistiques anonymes de visites.
This site is registered on wpml.org as a development site.