Le Jeune homme

Annie Ernaux

Le Jeune homme

Paris, Gallimard, (avril) 2022.
1 vol. (125 x 200 mm) de 37 p., [1], 3 et [1] f.  Reliure souple en veau naturel estampé d’un tissu froissé, teinté rose saumon, et poudré d’or, titre en long, gardes de chèvre velours blanc, tranches dorées sur témoins à l’or par Jean-Luc Bongrain, chemise et étui bordé (reliure signée de Louise Bescond – Claude Ribal 2023).

Édition originale.
Un des 70 premiers exemplaires sur vélin Rivoli (n° 46).

Le jeune homme, écrit à la fin des années 1990, raconte une relation qu’elle a vécue avec un garçon de 30 ans son cadet : elle en avait 54. Il était étudiant à Rouen et lui vouait une ferveur dont, dit-elle, elle “n’avait jamais été l’objet de la part d’un amant” : ” avec mon mari autrefois, écrit-elle, je me sentais une fille du peuple, avec lui, cette fois j’étais une bourge”. Elle explique en quoi cette expérience la fit redevenir, l’espace de plusieurs mois, la « fille scandaleuse » de sa jeunesse. Un voyage dans le temps qui lui permit de franchir une étape décisive dans son écriture.

Cinq mois après la parution du volume, Annie Ernaux était récompensée, le 6 octobre 2022, du prix Nobel de littérature “pour le courage et l’acuité clinique avec lesquels elle met au jour les racines, les éloignements et les contraintes collectives de la mémoire personnelle”. Seizième lauréat Française, elle est la dix-septième femme à recevoir le prix de l’Académie royale des sciences suédoise.

Délicate interprétation de Louise Bescond.

29406

6 000,00 
Ce site utilise des cookies pour réaliser des statistiques anonymes de visites.
Ce site utilise des cookies pour réaliser des statistiques anonymes de visites.
This site is registered on wpml.org as a development site.