En Grèce par monts et par vaux

Daniel Baud-Bovy, Frédéric Boissonas

En Grèce par monts et par vaux

Genève, Fréd. Boissonnas & Co [et] Const. Eleftheroudakis, 1910
In-plano ([26] p., [6] f. de pl.). Plein vélin, plats ornés de filets en encadrements dorés et orangés, tête dorée (reliure de l’éditeur, réalisée par Hans Asper).

Édition originale.
Un des 230 exemplaires sur Arches (n° 103, nominatif Pour CG Giro), signé par les auteurs.

Texte de Daniel Baud-Bovy, avec 134 phototypies in texte et 40 planches hors texte en héliogravure des photographies du célèbre photographie suisse Frédéric Boissonas, plus une planche en couleurs.

Préface par Th. Hamolle, notices archéologiques par Georges Nicole, titre dessiné par Fernand Bovy et ornementation par  Rodolphe Schlemmer.

From their first journey in 1903 until 1920, carrying a baggage of stereotypes on Greece passed on by travellers of the previous centuries, they toured and took photographs everywhere, from Epirus to the Peloponnese and from Ithaca to Olympus and Mount Athos. Boissonnas and Baud-Bovy together with Greek hunter Christos Caccalos were the first to climb Myticas, the peak of Olympus in August 1913” (Aikaterini Laskaridis Foundation).

Plusieurs voyages se succéderont en Grèce, où il se rend notamment en compagnie de son ami Daniel Baud-Bovy, fils d’Auguste Baud-Bovy, le propriétaire du château de Gruyères. Il publiera alors ses chefs-d’oeuvre, En Grèce par monts et par vaux (1910) puis Des Cyclades en Crète au gré du vent (1919) : deux volumes exceptionnels par leur taille (51,5 cm de hauteur et 17 kilos), leur papier artisanal, spécialement réalisé pour ces éditions, et leur tirage limité à 230 et 160 exemplaires. Deux sommets de l’art de Boissonnas et du livre de photographie, qui consitutent peut-être les plus beaux, les plus luxueux et les plus monumentaux jamais réalisés, salués par un Nicolas Bouvier qui, en 1983,  « avait alors vu ressurgir, comme dans le bac du photographe, les images d’un monde révolu auquel mes plus anciens souvenirs me reliaient par un fil ténu.» (in sa préface de Boissonnas. Une dynastie de photographes 1864-1983).

Pas dans Blackmer, mais cité aux n° 1143 and 1144 de la vente de la bibliothèque.

23562

Vendu
Ce site utilise des cookies pour réaliser des statistiques anonymes de visites.
Ce site utilise des cookies pour réaliser des statistiques anonymes de visites.
This site is registered on wpml.org as a development site.