Deux Poëmes d’été

Paul Claudel

Deux Poëmes d’été

Paris, Editions de la Nouvelle revue française, (10 mai) 1914.
1 vol. (165 x 215 mm) de 205 p. et [3] f. Demi-maroquin chamois à coins, dos à nerfs orné, tête dorée, couvertures et dos conservés, étui bordé (reliure signée de J. Weckesser).

Première édition collective en partie originale.
Un des 64 premiers exemplaires réimposés sur vergé d’Arches (n° 46).

Les exemplaires du tirage courant (2200 exemplaires sur vergé) ne seront imprimés que 6 jours plus tard, le 16 mai 1914 ; la publication de ce cinquième titre aux jeunes Éditions de la Nouvelle Revue Française fait alors de Claudel l’auteur le plus publié depuis la création du “comptoir d’éditions”, en 1911.

La Cantate à trois voix avait été publiée en 1912, sous le titre Cette heure qui est entre le printemps et l’été.

Bel exemplaire, en agréable demi-reliure d’époque soignée, en parfaite condition.
De la bibliothèque Jean E. Leclercq (ex-libris).

Vignes & Boudrot, Bibliographie des éditions de la nouvelle revue française, n° 55.

27940

400,00 
Ce site utilise des cookies pour réaliser des statistiques anonymes de visites.
Ce site utilise des cookies pour réaliser des statistiques anonymes de visites.
This site is registered on wpml.org as a development site.