Courrier sud

Antoine de Saint-Exupéry

Courrier sud

Paris, Gallimard, (30 avril) 1929
1 vol. (165 x 215 mm) de 227 p. et [2] f. Broché, chemise et étui.


Édition originale.
Un des 109 réimposés réservés aux bibliophiles de la N. R. F., sur vergé (n° LXXVII).

C’est vers 1925 que Saint-Exupéry rencontre, dans le salon parisien de sa cousine Yvonne de Lestrange, la fine fleur des Éditions Gallimard : Gaston Gallimard, André Gide et Jean Schlumberger. Ces rencontres vont jouer un rôle fondamental dans l’entrée en littérature de Saint-Exupéry.

Avant de tenter l’aventure de l’Aéropostale en Amérique du Sud, Antoine de Saint-Exupéry fut envoyé à l’école de navigation aérienne de Brest pour un cours de perfectionnement. C’est à cette adresse qu’arrivèrent les premières épreuves de son livre, dont il lira des passages à son cousin Honoré Estiennes d’Orves, son futur lecteur attitré. Il n’y apporte que d’infimes corrections et le bon à tirer sera signé aux premiers jours d’avril 1929.

Publié grâce à André Gide, qui préfacera deux ans plus tard Vol de nuit, Courrier sud est préfacé par André Beucler qui soutenait le premier l’idée que « Saint-Exupéry n’est pas un écrivain », une idée reprise et développée par André Malraux : Saint-Exupéry n’est pas un écrivain en chambre et « il ne veut rien écrire que sa vie ne garantisse ou qu’il n’ait eu l’occasion de vérifier à ses dépens. C’est en quoi l’univers proprement littéraire lui demeure suspect pour autant qu’il trompe le lecteur en le transportant dans un monde facile et fallacieux. Saint-Exupéry reste l’un de ces hommes contraints à l’exactitude, pour qui l’imagination peut bien s’ajouter à la réalité, mais non pas en tenir lieu (…). ».

 

Joints à l’exemplaire :

Deux tirages photographiques originaux : ces deux clichés ont été pris à l’aéroport du Bourget, juste avant le départ pour le Maroc de toute l’équipe du le tournage du film Courrier Sud, réalisé par Pierre Billon. « Séduit par le synopsis de son roman Courrier Sud, le réalisateur Pierre Billon et les producteurs Eduardo Corniglio-Molignier et André Aron lui demandent d’écrire le scénario. Dès la fin de l’été 1936, Saint-Exupéry travaille intensément avec Billon et Lustig, l’adaptateur allemand du roman. Jeune scripte, Françoise Giroud les assiste. En octobre, il obtient le concours d’Air France qui prête à la production deux LATE 28 et le personnel nécessaire à l’entretien des appareils. Le tournage des scènes africaines se fait dans la région de Mogador (aujourd’hui Essaouira) au Maroc. » (Courrier Sud au cinéma, Fondation Saint-Exupéry).

Ce sera sa seule oeuvre cinématographique d’envergure, aboutissement d’un projet auquel il songeait dès 1931. Il en suivra toutes les étapes et péripéties, en prenant même part au tournage puisqu’il double lui-même le héros, interprété par Pierre-Richard Wilm, dans les scènes périlleuses. On aperçoit, sur ces deux photographies, l’un des deux appareils, et toute l’équipe du tournage, dont Charles Vanel. Le film sort dans les salles en mars 1937. Il est précédé, en voix off, d’un avertissement un peu amer de Saint-Exupéry : « le film auquel vous allez assister rappelle l’époque où l’aventure humaine n’était pas encore aussi bien cachée. » Et l’auteur de revenir, avec nostalgie, sur l’époque de l’Aéropostale, avant le tourisme, le simple passager, qui, aujourd’hui, « ne participe plus à une aventure. L’avion, avec ses cuirs, ses vernis, son horaire exact, n’est plus, aux yeux du voyageur, un instrument d’exploration mais un prolongement du bureau commercial (…) Le voyageur ne sent même pas que cette entreprise forme deux races d’hommes : des marchands aimables qui l’ont séduit, et l’équipage qui va le prendre en charge parmi les astres ».

Il est vrai qu’entretemps, Saint-Exupéry aura perdu « son frère », Jean Mermoz, disparu dans l’Océan Atlantique le 7 décembre 1936. Avec lui, tout un monde se termine.


Bel exemplaire du premier livre d’Antoine de Saint-Exupéry.

De la bibliothèque de Léon Netter (1897 – 1987), célèbre avocat chargé de mission au ministère des Finances et éminent bibliophile.

29438

7 500,00 
Ce site utilise des cookies pour réaliser des statistiques anonymes de visites.
Ce site utilise des cookies pour réaliser des statistiques anonymes de visites.
This site is registered on wpml.org as a development site.