À Sade

Hans Bellmer

À Sade

[Paris, Alain Mazo], 1961

1 vol. (380 x 287 mm) de 10 gravures. En feuilles, sous chemise muette et étui en satin rose de l’éditeur.

 

Premier tirage de cette superbe suite de dix gravures libres au burin et à la pointe sèche, résultant de la surimpression de deux cuivres, et tirées en deux couleurs. Le tirage est limité à 55 exemplaires en noir (dont 5 sur Japon), auxquelles s’ajoutent 20 suites d’auteur en deux couleurs, justifiées au crayon à la main, tirées à part sur vélin d’Arches

 

Une des 20 rares suites en couleurs, toutes signées et justifiées par Bellmer.

 

Chaque gravure, séparée par 2 feuillets blancs, est justifiée au crayon en chiffres romains et signée par Bellmer (exemplaire VIII/XX).

 

Exemplaire personnalisé par Hans Bellmer, qui a biffé le titre À Sade et l’a remplacé au stylo à bille par Mœurs et coutumes et y a ajouté un grand envoi signé : « pour Luce Barbier, avec les grandes amitiés de Hans et Unica ».

 

Depuis le début des années 30, Hans Bellmer s’intéresse à l’œuvre de Sade : « j’ai l’intention de me consacrer intensément à l’œuvre de Sade, en plusieurs projets d’illustration des 120 journées de Sodome et de La Philosophie dans le boudoir », qui resteront inachevés. Cependant, Bellmer réalisera des dessins qui lui serviront, ultérieurement, pour la réalisation de ses deux grandes suites rendant hommage à Sade : À Sade (1961) et Petit traité de morale (1968).

Dans ces deux ouvrages, les épreuves résultent de la surimpression de deux cuivres gravés. Pour les exemplaires en couleurs, elles sont donc en deux teintes variables selon chaque planche ;
« chacun dans une couleur différente – combin[ant] les images par condensation au sens freudien du terme, créant ainsi des gravures totalement différentes malgré la répétition des cuivres » (Flahutez, op. cit.).

Luce Barbier est la fille de Charles-Henri Barbier, ami d’enfance nantais de Claude Cahun ; cette dernière et Suzanne Malherbe en feront leur légataire universel. Plusieurs œuvres de Bellmer des collections du Centre Pompidou sont entrées en dation via Luce et Bettina Barbier, en 2001. Le feuillet de justification de cet exemplaire a été entièrement exceptionnellement composé et autographié par Bellmer. On connaît, pour ces exemplaires en couleurs, trois autres portant également le titre modifié. Ils ont en revanche une justification imprimée.

 

Pierre Dourthe, Bellmer, pp. 224-238 ; Bibliothèque Filipacchi, Hans Bellmer, 16-17 ; Dutel 942 ; Eros invaincu 117 ; Collection Gérard Nordman, II, n° 76 ; Pierre Dourthe, Bellmer, le principe de perversion, Paris, 1999, n° 330 ; Hans Bellmer. Anatomie du désir, Paris, Centre Pompidou, 2006, n° 216, p. 21 ; Fabrice Flahutez, Hans Bellmer : l’anagramme et l’estampe au service d’un rêve surréaliste, 2003, n° 52, pp. 79-94

 

29056

20 000,00 
Ce site utilise des cookies pour réaliser des statistiques anonymes de visites.
Ce site utilise des cookies pour réaliser des statistiques anonymes de visites.
This site is registered on wpml.org as a development site.