“les existentialistes orthodoxes sont aujourd’hui les avocats de la tyrannie”

Albert Camus

“les existentialistes orthodoxes sont aujourd’hui les avocats de la tyrannie”

S.l.n.d. [hiver 1951 ?].
1 page (270 x 210 mm), à l’encre noire, recto


Projet de lettre d’Albert Camus, selon toute vraisemblance à un journaliste de la Radiodiffusion Télévision Française
: une émission consacrée à la parution de L’homme révolté est en effet prévue le 29 décembre 1951, sous les auspices de Etienne Lalou et des extraits lus par Pierre Raynal.

Si il ne souhaite pas répondre directement aux questions posées par le journaliste, Albert Camus en profite pour habilement mettre au point sa pensée sur le sujet de l’existentialisme, au coeur de sa querelle avec Jean-Paul Sartre, en dénonçant ici les “existentialistes orthodoxes” d’être “les avocats de la tyrannie et d’un État policier”, et renvoie son interlocuteur à directement interroger des “existentialistes militants, comme Sartre”.

 

« C[her] M[onsieur]

Je ne puis répondre sincèrement à vos questions car je ne suis pas et n’ai jamais été existentialiste L’existentialisme athée né en 1950 sur des principes originaux tel que ‘il n’y a pas de nature humaine [ ill.]  ‘l’homme existe avant d’être’ ou bien nous sommes obligés condamnés d’être libres bien que personne ne nous y force ou encore tout le monde est responsable de son sort et personne ne mérite le [illisible] mais il faut faire une exception pour les pauvres qui sont la majorité’ Une si lumineuse logique a toujours paru proprice à [égarer] préparer les esprits et à n’importe quel [ill.]. Cela n’a pas tardé et les existentialistes orthodoxes sont aujourd’hui les avocats des de la tyrannie et d’un État policier.

L’H[omme] R[évolté] n’a pas créé de schisme, il a dénoncé poliment ces contradictions le nihilisme de ces positions qui se réclament de [l’histoire ?] et d’elle seule. L’avenir de l’existentialistes y est, je crois clairement montré et les événements ne m’ont pas donné tort. Voilà tout ce que je puis dire pour ma part.

La réponse aux autres questions ne pourraient être donnée que par des existentialistes militants de comme Sartre. [illisible].

J’espère [en tous cas que cela peut] que vous trouverez dans ma réponse des éléments qui pourront intéresser vos auditeurs. Je me sentirais honoré en tout cas de vous avoir aidé dans votre tâche comme je serais vous serais reconnaissant de l’intérêt cordial que vous voulez bien me témoigner.

Croyez cher M[onsieur] en mes sentiments les meilleurs »

Provenance : Pierre Bérès à livre ouvert, Christie’s, 13 décembre 2012, lot 179

Ce document figurait alors accompagné de 11 f. autographes de L’Homme révolté.

Archives INA : https://www.ina.fr/ina-eclaire-actu/audio/phz05069543/l-homme-revolte-d-albert-camus

Vendu
Ce site utilise des cookies pour réaliser des statistiques anonymes de visites.
Ce site utilise des cookies pour réaliser des statistiques anonymes de visites.
This site is registered on wpml.org as a development site.