Louis-Benoît PICARD
Mémoires de Aug. Guil. Iffland, auteur et comédien allemand,
avec une notice sur les ouvrages de cet acteur 
Paris, chez Etienne Ledoux, 1823
1 vol. (135 x 230 mm) de LV et 255 p. Demi-maroquin rouge à grain long, dos lisse, titre et filets dorés, chiffre impérial sur les plats (reliure de l'époque).
Édition originale.
Mémoires du célèbre dramaturge et acteur allemand, ami de Schiller, directeur du théâtre de Mannheim puis de celui de Berlin à partir de 1811. Le volume fait partie de la Collection des Mémoires sur l'art dramatique, qui comporte trente volumes. 
Exemplaire à grandes marges, au chiffre de l'impératrice Marie-Louise d'Autriche, seconde épouse de Napoléon Ier.
Le volume rapporte les mémoires du célèbre dramaturge et acteur allemand, directeur du théâtre de Mannheim puis, à partir de 1811, directeur général de l'ensemble des représentations du théâtre de Berlin, qui devient sous sa direction l'une des principales scènes d'Allemagne. Ami de Schiller, dont il mettra en scène la quasi totalité de l'oeuvre, Iffland se distingue comme dramaturge par une maîtrise consommée des contraintes techniques de la scène et une capacité à créer des intrigues efficaces. 
Après l'abdication, Marie-Louis d'Autriche se réfugie à Vienne, chez son père à qui elle est tendrement attachée et accepte qu'on lui retire son fils ; elle obtient en 1816 la souveraineté de Parme, Plaisance et Gastalla. Elle passera le reste de son existence à Parme où elle se constitue une importante bibliothèque, dans laquelle les ouvrages français figuraient en grand nombre. Retrouvée dans un palais viennois par le libraire Martin Breslauer, il exposa les livres à la Staatsbibliothek à Berlin en 1931 avant de procéder à leur dispersion.
Chiffre doré poussé au centre des plats (OHR 2654). Lamort, Reliures impériales, p. 64 : « Les reliures portant ce monogramme proviennent de l'importante bibliothèque constituée à Parme après la fin de l'Empire. Elle contenait surtout de la littérature française ».
Vicaire II, 834 ; J. Jourdin, Bibliothèques particulières de Napoléon, 1989, p. 214 ; Martin Breslauer, La Bibliothèque particulière de Napoléon et de Marie-Louise, in Revue des Etudes Napoléoniennes, 1932, n°34 ; Breslauer, Die Bibliothek Napoleons I und der Kaiserin Marie Luise, Berlin, 1931.
28519

découvrez ces autres ouvrages

Back to Top