Paris, Gallimard, (22 mars) 1996
1 vol. (160 x 225 mm) de 300 p. et [2] f. Broché.
Édition originale.
Envoi signé
: " pour Julien Gracq, qui a été indulgent - voire même généreux - à l'égard de mes récents livres -. Avec toute mon admiration, Philippe Labro, 31.3.96. "
Gravement infecté par une bactérie rare, l'auteur a été envoyé dans le service de réanimation d'un hôpital parisien. L'EMI est décrite dans la seconde partie du livre, au chapitre 27
Souffrant d'un grave oedème du larynx, Philippe Labro se retrouve intubé dans le service de réanimation de l'hôpital Cochin à Paris. Il reste plusieurs jours dans un état semi-comateux et fait l'expérience d'une EMI (Expérience de Mort Imminente) : l'impression d'être extrait de son corps physique et d'être entraîné à toute allure dans un couloir très sombre puis d'une seconde enveloppe lumineuse, plus apaisante et plus rassurante. Sans aucun mysticisme dans le récit (ni ange, ni démon), Labro, certainement athée ou fort peu croyant, refuse pourtant de ne s'en tenir qu'aux explications rationalistes habituelles - des hallucinations causées par la prise de médicaments ou une réaction du cerveau à certaines douleurs extrêmes.
28748

découvrez ces autres ouvrages

Back to Top