envoyer
Merci pour votre message. Nous vous répondrons dans les meilleurs délais.
Paris, Alphonse Derenne, 1876
1 vol. (220 x 310 mm) de [1] f., 12 p. et [1] f. En feuilles, couverture titrée dorée sur le premier plat.
Un des 175 exemplaires sur vergé (n° 22), seul tirage avec les 20 japon.
Bien complet du frontispice volant tiré sur chine et de l'ex-libris gravé par l'artiste et rehaussé d'un lavis rose sur lequel figure le numéro de l'exemplaire à l'encre rose, ainsi que du lacet rose maintenant les feuillets.
[NOTICE EN FRANÇAIS À LA SUITE]
First edition.
One of 175 copies on vergé (n° 22), the only print run with the 20 Japan copies.
Copy in first printing.
Indeed complete with the frontispiece printed on chine and the bookplate engraved by the artist and enhanced with a pink wash on which appears the number of the copy in pink ink, as well as the pink lace holding the leaves.
"In this extraordinary poem, surprises of new images arose at every turn, as the poet described the impulses, the regrets of the goat-foot contemplating, on the edge of the marsh, the tufts of reeds still retaining, in an ephemeral mould, the hollow form of the naiads who had filled it. Then, des Esseintes also experienced captious delights in feeling this tiny plate, L'Après-midi d'un faune" (in Huysmans, "À rebours"). The collaboration between Manet and Mallarmé, after the portrait of the one by the other, finds its culmination in this edition of "Le Faune" - initially refused by Lemerre two years earlier - printed on a self-publishing basis by Derenne, on which the poet had been working for nearly ten years. This work was originally intended for the theatre, but the project was not realised. The warm, summery atmosphere that bathes this vision of a faun, with unfulfilled desire, in love with nymphs glimpsed in the hollow of a foliage, contrasts with the winter ice evoked around the virgin Herodias.
The edition, published in only 195 copies, testifies to a concern for refinement and an interest in the book as an object. It was illustrated by Manet who, in addition to the woodcuts reproduced, was responsible for the bookplate accompanying the copies, and for which he himself took charge of enhancing the delicate pink veil: "[...] I'll do them myself. I need a day."
"The publication, offered to Bibliophiles, shows, with the rarest materials, all the expertise that honours contemporary Typography and Publishing. Printed on the presses of the Motteroz printing house, 31 rue du Dragon, the 195 copies, of which 175 are on Japon léger and Hollande (with or without the ties) and 20 on grand Japon, numbered separately, include "Frontispiece and Ex-libris out of fleurons and Cul-de-lampe in the text, in two pages, colours by Manet, that is to say 16 pages in large in-8° in a Japan felt, with gold title, with cover in rose-de-Chine silk braids" (Derenne edition, in achevé d'imprimer).

Bien complet du frontispice volant tiré sur chine et de l'ex-libris gravé par l'artiste et rehaussé d'un lavis rose sur lequel figure le numéro de l'exemplaire à l'encre rose, ainsi que du lacet rose maintenant les feuillets.
" Dans cet extraordinaire poème, des surprises d'images nouvelles surgissaient, à tout bout de vers, alors que le poète décrivait les élans, les regrets du chèvre-pied contemplant sur le bord du marécage les touffes des roseaux gardant encore, en un moule éphémère, la forme creuse des naïades qui l'avaient empli. Puis, des Esseintes éprouvait aussi de captieuses délices à palper cette minuscule plaquette, L'Après-midi d'un faune " (in Huysmans, "À rebours"). La collaboration entre Manet et Mallarmé, après le portrait de l'un par l'autre, trouve son aboutissement dans cette édition du "Faune" - primitivement refusée par Lemerre deux ans plus tôt - imprimée à compte d'auteur chez Derenne, sur laquelle le poète travaille depuis près de dix ans. Cette oeuvre était d'abord destinée au théâtre mais le projet ne fut pas réalisé. L'atmosphère estivale et chaude qui baigne cette vision d'un faune, au désir inassouvi, amoureux de nymphes entrevues dans le creux d'un feuillage, tranche avec la glace hivernale évoquée autour de la vierge Hérodiade.
L'édition, publiée à 195 exemplaires seulement, témoigne d'un souci de raffinement et d'un intérêt pour le livre considéré en tant qu'objet. Elle est illustrée par Manet qui, outre les bois reproduits, s'occupa de l'ex-libris qui accompagne les exemplaires, et dont il se chargea lui-même de rehausser le délicat voile rose : " [...] je me charge de les faire moi-même. Il me faut une journée ".
" La publication, offerte aux Bibliophiles, montre, avec les matériaux les plus rares, tout le savoir-faire qui honore la Typographie et l'Édition contemporaines ". Imprimés sur les presses de l'imprimerie Motteroz, 31 rue du Dragon, les 195 exemplaires, dont 175 sur Japon léger et Hollande (avec ou sans les attaches) et 20 sur grand Japon, numérotés à part, comportent " Frontispice et Ex-libris hors Fleurons et Cul-de-lampe dans le texte, en deux pages, couleurs par Manet, soit 16 pages en grand in-8° dans une feutre du Japon, à titre d'or, avec couverture en tresses en soie rose-de-Chine " (Édition Derenne, achevé d'imprimé).
Antoine Coron, Mallarmé et ses éditeurs : les deux éditions du Corbeau (1875), les deux états de L'Après-midi d'un faune (1876-1886), in Bulletin du bibliophile, 2018, n° 2, p. 321-344)
27882

découvrez ces autres ouvrages

Back to Top