Paris, Georges Crès, coll. "Les Proses", 1916
1 vol. (170 x 255 mm) de 242 p. et 2 f. Broché, non coupé, à grandes marges.
Édition originale. Frontispice de Steinlen. 
Un des 15 exemplaires sur japon (n° 18).
Envoi signé : " à Monsieur Albert Dubeux obstiné comme tous les bibliophiles, hommage de l’auteur, Colette de Jouvenel ".
Le recueil, qui paraît en pleine guerre, traduit une conviction profonde et intime de Colette: le monde des " deux-pattes " est un monde cruel, tandis que les animaux n'aspirent qu'à vivre en harmonie avec ceux qui les comprennent, telles les deux couleuvres, " pauvres sauvagesses, arrachées [...] à leur rive d'étang " ; et Colette de plaindre " en elles, encore une fois, la sagesse misérable des bêtes sauvages, qui se résignent à la captivité, mais sans jamais perdre l'espoir de redevenir libres ".  
L'exemplaire est offert à Albert Dubeux,, alors jeune étudiant en droit et apprenti bibliophile. Il se lancera au début des années 20 dans une carrière littéraire et deviendra un collaborateur régulier ad Crapouillot, pour lequel il livre plusieurs pastiches. Il publie plusieurs essais qui lui vaudront, en 1926, de recevoir le Prix Bergson décerné par la Société des gens de Lettres.
28290

découvrez ces autres ouvrages

Back to Top