Paris, Ollendorff, 1904 et 1905
2 vol. (150 x 195 mm) de 293 p. et [1] f. ; 299 p. et [1] f. Broché, chemise et étui de l'époque.
Édition originale.
Un des 50 premiers exemplaires sur hollande
(n° 45 et 11), seul papier.
Minne et Le Mariage de Minne (premier titre avant qu'il ne devienne Les Égarements de Minne) furent écrits par Colette en collaboration avec Willy, dont seul le nom apparaît sur la couverture des volumes : Colette travaille alors dans l'anonymat pour l'« atelier » de son mari. Ces aventures de Minne font suite au cycle à succès des Claudine, les quatre premiers romans de Colette et Willy, mais occupent une place remarquable dans l'oeuvre de Colette : pour la première fois, l'action se déroule dans une petite ville, et à la campagne, dans un milieu fort différent de celui que Colette connaît et exploitait jusque là dans ses Claudine. 
Colette se sépare ensuite de son mari et va alors signer ses oeuvres de son seul prénom. Elle récupère les deux Minne et entreprend de les retravailler, avant de les fondre en un seul récit qu'elle nommera L'Ingénue Libertine (1909). Quelques passages sont écartés, notamment ceux attribués à Willy  ;  la découverte récentes des manuscrits (collection Jean Patou, Vetnte, 2015, n° 334), entièrement rédigés de la main de Colette, raturés et corrigés, ne laissent désormais aucun doute sur l'entière légitimité de Colette à réclamer la pleine propriété de ces deux oeuvres.
Rare réunion de deux premiers ouvrages pleinement attribuables à Colette. 
Colette, Œuvres complètes I, Paris, Gallimard, 1984, p. 1418 et suiv. -Claude Pichois et Alain Brunet, Colette, Paris, éditions de Fallois, 1999, pp. 85 et 21
127584
envoyer
Merci pour votre message. Nous vous répondrons dans les meilleurs délais.

découvrez ces autres ouvrages

Back to Top