Ribaute-les-Tavernes, PAB, (15 septembre) 1967
1 plaquette (120 x 150) de 8 f. Cousue avec cordon tricolore, sous emboîtage signé de Julie Nadot.
Édition originale. 
Tirage unique à 43 exemplaires
: trois exemplaires sur japon, avec une pointe-sèche en noir rehaussée d’un encadrement bleu et rouge ; quarante exemplaires sur Rives, avec une pointe-sèche en noir de René Char.
Un des 40 exemplaires sur Rives (n° 8), justifié et signé par Pierre-André Benoît et René Char.
La pointe-sèche est ici exceptionnellement rehaussée d’un encadrement bleu et rouge (comme pour les exemplaires sur Japon), signée par René Char.
L’exemplaire des épreuves conservé à la BnF contient également ce rehaut, ainsi que celui de la bibliothèque Villepin (n° 9 sur Rives) et celui d’Anne Reinbold, non justifié. 
Envoi signé : « Pour Jean Bélias ces temps qu’on dit de chien ; de truand serait plus juste. Son ami René Char. oct. 1967 ».
« Ce livret est lié à la redécouverte par René Char, en novembre 1965, de deux notes prises à Alger, hostiles au général de Gaulle, dont il envoya alors le texte à P. A. Benoit. Le 3 septembre 1967, il lui adressa Outrages, qui les reprend en les prolongeant de notations récemment écrites. [...]. Pour illustrer cette impression hors commerce, Char pensa à ‘une espèce d'Ubu en frontispice', que PAB dessinerait, avant de proposer, trois jours plus tard, le ‘gribouillage' qu'il venait de faire avec une ‘mauvaise pointe' sur une plaque de celluloïd [...] » (Antoine Coron). Le texte sera repris deux ans plus tard dans Le Chien de coeur (GLM, 1969).
Jean Bélias, amateur réservé et érudit, féru de poésie, connut nombre des écrivains et poètes d'après-guerre. Char devint son ami et lui dédicaça plusieurs recueils. La dispersion d'une partie de sa bibliothèque en 2008 montra l'étendue vertigineuse de sa collection qu'il amoncelait littéralement depuis soixante ans dans son appartement parisien.
Magnifique exemplaire, sous un ravissant emboîtage de Julie Nadot.
L'Herne, Bibliographie, p. 292, n° 355 ; PAB, Fabre, 460 ; Coron, Char, n° 287.
18368

découvrez ces autres ouvrages

Back to Top