[Leysin, janvier 1948].
1 tirage argentique d'époque (175 x 225 mm), encadré.
Rare épreuve originale du « portrait de Leysin », resté anonyme.
Dédicacée par Albert Camu
s : « à Gérard Mourgue, très cordialement, A. Camus ».
En janvier 1948, Albert Camus doit soigner sa tuberculose. Il se rend au sanatorium du Grand Hôtel à Leysin, en Suisse (canton de Vaud), où il rejoint Michel Gallimard qui y séjourne pour les mêmes raisons ; les deux hommes, accompagné de l'épouse de Michel Gallimard, Janine, séjourneront sur place jusqu'au 8 février. C'est pendant cette période que Camus termine L'État de siège et commence la rédaction de Les Justes.
L'auteur de cette célèbre photographie, maintes fois reproduite (et souvent réduite et recadrée), est resté inconnu. Camus disposera néanmoins de plusieurs tirages originaux, ce qui laisse à penser qu'il lui furent donnés par celui ou celle-la qui déclencha la prise de vue : Janine ou Michel Gallimard. 
Cette épreuve est offerte et dédicacée à Gérard Mourgue : ce résistant de la première heure, dans le réseau de Saint-Amand-Montrond (Cher) est d'abord, à la Libération, professeur au Cercle de la librairie, puis devient directeur de librairies : jusqu'à sept officines seront sous sa direction, ainsi que trois galeries d'art. Également éditeur, il deviendra président-directeur général adjoint de la Librairie Julliard.
On ne connaît que deux autres épreuves originales signées : l'une offerte à René Char, l'autre à Robert Chatté. Les archives Gallimard disposent également, par le biais de Michel Gallimard, d'un tirage original, identique. Il existe en revanche de nombreux contretypes, effectués après la mort de Camus.
20195

découvrez ces autres ouvrages

Back to Top