Paris, Gallimard, [mai] 1956
1 vol. (121 x 188 mm) de 169 et [2] p., 3 ff. Maroquin vert clair mosaïqué d'une pièce irrégulière de maroquin bleu bordé d'un listel blanc portant le titre, tranches dorées sur témoins, doublures de vélin crème, gardes de moire violette, couvertures et dos conservés, chemise, étui (reliure de l'époque).
Édition originale.
Un des 35 premiers exemplaires sur vélin de Hollande (n° 26).

En 1956, outre ses activitités journalistiques, Albert Camus écrit pour le théâtre et multiplie les nouvelles. L'une d'entre elles s'avère plus longue et l'auteur décide de la publier à part. Sous un titre proposé par Roger Martin du Gard, La Chute est mis en vente le 16 mai par Gallimard et remporte un véritable succès de librairie. Ceux qui prédisaient ironiquement « la chute de Camus » font silence. La plupart ont vu dans ce texte une sorte d'autobiographie ; ses contemporains tentent de le faire admettre au romancier qui répond invariablement par la négative : « Mon seul point commun avec Jean-Baptiste Clamence - auquel on s'obstine à vouloir m'identifier  - serait son manque d'imagination » déclare-t-il dans Le Monde. 
Bel exemplaire en reliure à décor d'époque, condition rare. Le seul grand texte de Camus (hormis l'Etranger, sans grands papiers) dont le tirage sur hollande constitue le tirage de tête. 
27991

découvrez ces autres ouvrages

Back to Top