Paris, Werdet, libraire-éditeur, 1er juin 1836
2 tomes en 1 vol. (125 x 205 mm) de 2 f., LV (préface) et 325 p. ; 2 f. et 344 p. Demi-chagrin marine, dos lisse orné de cinq doubles filets dorés et d'une dentelle dorée en tête et pied, titre doré (reliure de l'époque).

Édition originale.
Exemplaire bien complet de la préface et de l'historique du procès.
Bon exemplaire en stricte reliure d'époque, les deux tomes ayant été reliés en un volume.
La table des matières et les faux-titres ont bien été conservés.
« Édition originale rare et très recherchée (...) dont une partie seulement des exemplaires possède une préface. » (Clouzot)
L'important « historique du procès auquel a donné lieu Le Lys dans la vallée » qui précède le roman n'a en effet pas été maintenu dans les éditions postérieures et qui fait défaut à une partie des exemplaires publiés chez Werdet.
Balzac avait confié la prépublication de son roman à la Revue de Paris. Ayant appris que son directeur Buloz avait vendu à son insu à la Revue étrangère de Saint-Pétersbourg des épreuves du Lys dans la vallée, Balzac refusa de lui livrer la fin du roman. Furieux, Buloz intenta un procès à l'auteur et, après cinq mois pénibles, Balzac obtint satisfaction, de sorte que le roman parut début juin, non sans que l'écrivain ait obtenu l'ajout de cette mordante « Histoire du procès ». Le retentissement de cette aventure assura au roman un succès immédiat, puisque 1800 des 2000 exemplaires furent écoulés le jour même de la mise en vente !
Les qualités intrinsèques du roman firent le reste, qui placent Le Lys dans la vallée parmi les chefs-d'oeuvre de Balzac. Deuxième livre des Scènes de la vie de campagne de La Comédie humaine, il raconte l'histoire d'amour intense et platonique entre Félix de Vandenesse et la comtesse Henriette de Mortsauf, vertueuse épouse du comte de Mortsauf, homme sombre et violent.
Rédigé en grande partie au château de Saché, Balzac y transpose en partie sa liaison avec Laure de Berny.
De la bibliothèque de Jacques Attali, avec ex-libris (Paris, 2019, n° 55).
Quelques piqûres éparses.
Clouzot, 22 ; Talvart, I, 34a ; Carteret, I, 72 ; Vicaire, 202-203 ; Rahir, Bibliothèque de l amateur, 305 ; Destailleur, 1371.
25066
 

découvrez ces autres ouvrages

Back to Top