Paris, Émile-Paul frères, (septembre) 1913
1 vol. ( x mm) de / Maroquin janséniste ivoire, dos à nerfs, double filet doré sur les coupes et les coiffes, tranches dorées sur témoins, gardes moire ivoire crème, couverture et dos conservés, étui-cigare en maroquin tête-de-nègre (reliure et étui-cigare signés d'Huser).
Edition originale.
Exemplaire de première émission avec les dates de septembre pour l’impression du texte « 15822-9-13 » p. 366 et d’octobre pour la couverture « 15824-10-13 », et avec la mention au dos du prix 3F.50. 

Exemplaire numéroté n° 555 au composteur, faisant partie du tirage de 1000 ex. du tirage courant sur vélin satiné crème. 
Selon l’éditeur, il a été imprimé à 1010 ex. (1000 sur papier courant + 10 sur « papier vert destiné à l’auteur ») en septembre 1913, avec un ajout de 30 exemplaires (10 japon et 20 hollande) en février 1914 (lettre citée notamment dans l’étude de Deprechins in Le Livre et l’Estampe, 1970, n°63-4, pp. 177-8). 
En tête, copie dactylographiée de la réponse envoyée par Émile-Paul à Raoul Simonson, lequel s’était enquis du tirage, indiquant que six exemplaires avaient été tirés sur papier vert, et non 10 (vente du 28-11-1990, n° 103). L'exemplaire Gaffé-Hayoit contenait la même copie dactylographiée, l'exemplaire Jacques Guérin détient lui la lette originale.
Précieux exemplaire, enrichi d'une importante lettre d’Alain-Fournier, écrite quelques mois avant la parution du Grand Meaulnes : « L’Opinion, […], a trouvé, je crois, très sincèrement, mon livre bien […] mais il n’a pas paru assez Jeune France, assez « roman de l’Opinion », assez « enquête d’Agathon » […] Je ne regrette qu’une chose, c’est que cette aventure ait retardé la publication de ce livre depuis longtemps terminé. Désormais, je résisterai à toutes les tentatives de séduction. Et il paraîtra en juillet soit à la NRF, soit à la Grande Revue (à mon choix), et en octobre, en volume, soit à la NRF, soit chez Émile-Paul (à mon choix également) ». 
Montée en tête de l'exemplaire, une photographie d’Alain-Fournier prise à la Chapelle-d’Angillon en 1905, dont le cliché provient, selon une note manuscrite au revers, de la collection d’Isabelle Rivière, épouse de Jacques, directeur de la NRF, et sœur de l’auteur. 
Dans l'exemplaire Gaffé figurait une autre lettre à Georges Le Cardonnel, datée du 24 juin 1913, dans laquelle Alain-Fournier lui annonçait la parution du Grand Meaulnes dans la Nouvelle Revue Française. Le Cardonnel faisait partie de la rédaction de Paris-Journal, où une sincère amitié s'établit entre lui et Alain-Fournier. 
Notons enfin que l’exemplaire a figuré à l’exposition "Reflets de la Bibliophilie en Belgique" (Bruxelles, Bibliothèque Royale, 1969) sous le n°103. 
Précieux exemplaire en parfait état. 
Provenance : Bibliothèque Egide Bouchez (ex-libris) ;  Jean E. Leclerq (ex-libris). 
envoyer
Merci pour votre message. Nous vous répondrons dans les meilleurs délais.

découvrez ces autres ouvrages

Back to Top