Paris, Gallimard, (août) 2021
1 vol. (145 x 215 mm) de 158 et [9] f. Broché, non coupé.
Edition originale.
Un des 180 premiers exemplaires sur vélin Rivoli
(n° 125).
Jean Bosmans, le héros de Modiano (apparu dans l'Horizon en 2010) accumule dans son journal des détails qui « à première vue n'ont aucun lien les uns avec les autres », tout comme les personnages cités, de vieilles connaissances rencontrées plus longtemps encore, au fil des pages de Remise de peine (1991) ou d'Un pedigree (2005). Modiano fait ici oeuvre d'architecte, reliant comme rarement ses textes précédents les uns aux autres.
Ce n'est - comme à l'habitude - pas un dépaysement :
Chevreuse est une nouvelle spirale sans fin qui, sans cesse, tourne, se fixe, s'arrête, et retourne à son point d'attache, l'enfance, celle dont il disait dans son discours de réception du prix Nobel qu'elle servait de matrice à toute son oeuvre. 
Modiano dérègle à nouveau les pendules de ses - nombreuses - horloges et brouille les souvenirs pour mieux les rajuster. Une façon non seulement d'écrire un nouveau roman, mais aussi de réécrire les précédents à la lumière de ces nouveaux indices. 
État de neuf, non coupé. 
28101

découvrez ces autres ouvrages

Back to Top