Arthur RIMBAUD 
Une saison en enfer 

Bruxelles, Alliance typographique (M. J. Poot et Compagnie), 1873. 1 vol. (184 x 122 mm). ;couverture et [17] page non imprimées : 3-4, 13-14, 18-20, 27-28, 37-38, 42-44, 47-48 et 50]. Broché, sous étui-chemise (Pierre-Lucien Martin).
Édition originale.   
​​​​​​​Quelques exemplaires (une petite dizaine) furent distribués par Rimbaud (ceux de Paul Verlaine alors en prison, d'Ernest Delahaye, Ernest Millot, Jean-Louis Forain, Jean Richepin) ; le stock, faute de paiement, resta dans la cave de l'éditeur - un « oubli monstrueux «, dira Verlaine dans ses Poètes maudits, dix ans plus tard - jusqu'en 1901, exhumé par Léon Lossau : " un certain nombre d'exemplaires détériorés par l'eau qui avait percé du toit furent jetés dans le grand poêle de l'atelier et je payai et mis fis expédier les 425 restants".

La Saion en enfer est la seule publication faite et corrigée par Rimbaud de son vivant. 
Le 20 juillet 1873, quelques jours après le fameux coup de feu de Verlaine, Rimbaud sort de l'hôpital et quitte Bruxelles pour se rendre à Roche. Il y écrit l'essentiel d'Une saison en enfer et, fin août, fait parvenir les manuscrits à l'imprimerie bruxelloise de M.J. Poot, l'Alliance typographique. 
En septembre, les exemplaires sont imprimés. On connaît (à peu près) la suite. 
Broché, non coupé.
13 500 €